[Critique] ENEMIES CLOSER

CRITIQUES | 6 décembre 2013 | 1 commentaire
enemies_closer-poster

Titre original : Enemies Closer

Rating: ★★½☆☆
Origine : Canada/États-Unis
Réalisateur : Peter Hyams
Distribution : Jean-Claude Van Damme, Tom Everett Scott, Orlando Jones, Linzey Cocker, Kristopher Van Varenberg, Christopher Robbie…
Genre : Action
Date de sortie : 4 décembre 2013 (DTV)

Le Pitch :
Sur une île proche de la frontière americano-canadienne, deux anciens soldats fermement opposés se voient obligés de s’unir pour échapper aux agissements d’un trafiquant de drogue et de ses hommes, venus rechercher la précieuse cargaison dans l’épave d’un avion…

La Critique :
Assez récemment que Jean-Claude Van Damme a découvert les joies du bad guy. Habitué aux rôles de chevalier blanc redresseur de torts, l’acteur aime désormais camper de vrais salopards. Et fidèle à sa personnalité excessive, Jean-Claude ne fait pas les choses à moitié. Que ce soit dans Expendables 2 ou dans le dernier Universal Soldier en date, ses méchants sont vraiment de gros enfoirés sanguinaires. Et ça, Jean-Claude, il adore. On le voit de suite et tout particulièrement dans Enemies Closer où il semble prendre un pied monstrueux à rentrer dans les pompes d’une sorte de trafiquant à moitié cinglé et surtout sincèrement porté sur les joies du végétalisme. Un trait de caractère assez original qui a du faire plaisir au comédien belge, lui qui défend depuis toujours la cause animale avec une ardeur jamais démentie. Résultat, on voit Xander (c’est son nom ici) manger des fraises des bois après leur avoir dit deux mots, nommer les plantes par leurs noms scientifiques ou encore conseiller à ses hommes de faire un usage parcimonieux des armes à feu car elles sont dangereuses pour l’environnement. Une manière plutôt sympa d’amener un personnage haut en couleurs, parfait pour laisser s’exprimer la folie douce d’un acteur toujours aussi attachant.
Dès le début, Jean-Claude déboule, attifé comme un agent de la police montée canadienne, tout en arborant une coiffure des plus décomplexées, lui donnant à n’en douter, des airs de fou furieux échappé de l’asile. Le ton est donné et tout du long, peu importe que les autres acteurs tentent de rester sérieux, car c’est JCVD qui cristallise l’attention avec un humour qui aide beaucoup le film.

Car il faut être clair au sujet d’Enemies Closer. Pas de quoi se lever la nuit dans ce film d’action basique. C’est Van Damme qui donne tout son piquant à ce thriller ordinaire mais néanmoins correctement réalisé. Après tout, le mec aux manettes s’appelle quand même Peter Hyams et même si il a perdu de sa superbe avec les années, on peut toujours compter sur lui pour livrer un boulot soigné. Les scènes d’action sont lisibles et il laisse toute l’ampleur nécessaire aux acteurs (en particulier à JCVD, auquel il a offert jadis son plus gros succès au box-office avec Time Cop, et qu’il a retrouvé plusieurs fois depuis). Les comédiens justement, sont là pour se foutre sur le coin de la tronche. À côté, rien à signaler. Le sympathique Tom Everett Scott, découvert par Tom Hanks dans That Thing You Do !, n’a jamais réussi à véritablement percer et revient à intervalles réguliers pour ne pas tomber dans un oublie total, tandis que son camarade Orlando Jones, vu notamment dans Evolution, fait lui aussi preuve d’un présence physique appréciable.
Ils se bastonnent, s’unissent contre Jean-Claude, et tirent des coups de feu dans le noir en espérant toucher les méchants tapis dans l’ombre. Une chasse à l’homme qui n’a rien de flamboyant mais qui se laisse gentiment regarder. En face, du côté des méchants justement, outre les traditionnels seconds couteaux aux tronches patibulaires, on retrouve Kristopher Van Varenberg, le digne fils de son père, qui enchaine les tournages à ses côtés, en campant un peu toujours le même personnage, qu’il soit méchant ou gentil. Ici il est méchant et au fond c’est rigolo. Rigolo de voir JCVD père et fils crapahuter dans la forêt. Rigolo de voir le regard plein de respect d’un fiston se poser sur un paternel bienveillant, qui prend le temps de lever la jambe, avant de monter aux arbres !
Oui, oui, Jean-Claude monte aux arbres dans Enemies Closer. Lors de LA scène de baston du film. Là aussi, Peter Hyams fait le job. C’est plutôt marrant. Enemies Closer est un film marrant. Au second degré. Pas pire qu’un autre et bien meilleur que certains films dans lesquels Van Damme s’est compromis.

@ Gilles Rolland

photo-Enemies-Closer-2013Crédits photos : Seven 7

Par Gilles Rolland le 6 décembre 2013

Déposer un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thierry
Thierry
7 années il y a

J’ai beaucoup aimé Van Damme dans ce rôle il est vrai qu’il porte très bien la cape du psychopathe. Il y a quelque scènes un peu longues, il faut le reconnaitre mais les scènes d’action sont vraiment réussi, surtout celle dans l’arbres