[Critique] SITUATION AMOUREUSE : C’EST COMPLIQUÉ

CRITIQUES | 23 février 2014 | Aucun commentaire
Situation-Amoureuse-Cest-Compliqué-Affiche

Rating: ★★★★☆

Origine : France
Réalisateurs : Manu Payet, Rodolphe Lauga
Distribution : Manu Payet, Emmanuelle Chriqui, Anaïs Demoustier, Jean-François Cayrey, Philippe Duquesne, Sophie Picciotto…
Genre : Comédie/Romance
Date de sortie : 19 mars 2014

Le Pitch :
Ben, un trentenaire gentiment désinvolte, est sur le point de marier avec Juliette, qu’il fréquente depuis trois ans. Un beau jour, sans qu’il s’y attente, Ben tombe sur Vanessa, son fantasme d’adolescent. Vanessa qui est toujours aussi irrésistible et qui, contrairement à l’époque du collège, ne semble pas indifférente au charme de Ben. De quoi faire voler tous ses repères et le plonger dans un désarroi propice à de nombreuses complications…

La Critique :
Manu Payet est un peu comme un ninja. C’est le mec que l’on a pas forcement vu venir et qui aujourd’hui, se pose comme l’un des sauveurs de la comédie française. D’abord à la radio, puis à la télé, puis sur scène, il est arrivé au cinéma par étapes, sans se presser semble-t-il. En France, où les carrières sont finalement très cloisonnées et donc où les personnalités qui changent de registres ou de métiers sont rarement crédibles sur tous les plans, Manu Payet fait office d’exception.
Alors bien sûr, en bon ninja, le gus ne s’est pas dévoilé tout de suite. Il a laissé murir sa prose et son jeu. Un jeu qui s’est imposé le plus naturellement du monde en 2012 avec la surprise Radiostars, qui a fait souffler à elle seule un vent de fraîcheur sur un genre complètement sclérosé par les grosses machines franchouillardes et pas drôles. En rameutant Romain Levy, réalisateur de Radiostars, pour écrire son premier film (avec aussi Nicolas Peufaillit), qu’il co-réalise, Manu Payet confirme tout le bien qu’il faut désormais penser de lui. C’est l’une de ses qualités les plus probantes : savoir s’entourer. Savoir s’entourer et connaître ses limites. Ici, il a tenu à co-réaliser et à co-écrire, et s’est même réservé le premier rôle. Au final, si il porte le film sur ses épaules, la qualité de ce dernier doit aussi beaucoup à tous les participants, qu’ils soient derrière ou devant la caméra.
En cela, la démarche évoque bien sûr Judd Apatow et sa dream team magique. Radiostars a ouvert de nombreuses perspectives. Situation Amoureuse : C’est Compliqué continue d’explorer ces mêmes perspectives. Les amateurs du premiers seront conquis par le second, c’est garanti sur facture.
Ici, Manu Payet et ses potes redéfinissent les contours de la comédie romantique, en se basant sur de nobles modèles comme Apatow donc (40 ans toujours puceau, En Cloque Mode d’emploi…) mais aussi en créant un moule jusque-là quasi inexistant chez nous.

Prenant pied dans une réalité qui parlera à de nombreux trentenaires (mais pas que), notamment via des références appuyées à la culture pop (les posters Doctor Who, les coffrets dvd collector, l’aquarium…) disséminées ici ou là, le long-métrage, redoutablement rythmé, repose sur des dialogues brillants, très fins, qui trahissent de manière jubilatoire la cinéphilie de Manu Payet.
Des références solides, parfaitement digérées, qui font office de super bonus. Car le long-métrage ne propose pas que cela. Les clins d’eil sont surtout là pour ancrer le récit dans un univers réaliste codifié. Pour rendre les personnages attachants et pour déclencher l’empathie. Et ça fonctionne à plein tube.
Situation Amoureuse : C’est Compliqué, bien que construit sur un schéma narratif sans trop de surprises, gagne ses galons dans la façon dont les événements sont mis en scène et liés les uns aux autres. En ne cherchant pas l’originalité à tout prix, il se consacre à l’essentiel et parvient à faire exister ses personnages et du même coup à rendre leurs pérégrinations d’autant plus passionnantes et drôles. En cela jamais cette comédie romantique ne se limite à une succession de sketches comme tant de comédies françaises.

Et parlons-en justement des trucs drôles. Situation Amoureuse en regorge. Brillante romance partant d’un postulat de départ truculent car assez universel pour toucher le plus grand nombre, le film sait vraiment se montrer tordant. Là encore sans trop en faire. On rit souvent et le rire est de qualité.
À l’avant-première, Manu Payet a introduit son film en insistant sur l’aspect familial de la chose. À l’écran, cet esprit habite tous les plans et toutes les répliques. Tout se tient, jamais les vannes ne tombent vraiment à plat, et l’émotion, quand elle se pointe, fait souvent mouche à son tour. Le kaléidoscope déployé par le métrage est plus large qu’il n’en à l’air et sous la modestie se cache finalement une ambition remarquablement canalisée.

Encore une fois, on a vu plus original mais l’important n’est pas tant l’histoire générale mais la façon dont elle est racontée. Payet et Lauga livrent un film cohérent et attachant. Habité par un groupe d’acteurs au diapason avec les intentions des auteurs, il transpire une sincérité et une simplicité véritablement appréciable. Mention à Jean-François Cayrey, idéal meilleur pote un peu lourd mais terriblement touchant, à Emmanuelle Chriqui, vue dans la série Entourage, aussi belle que pétillante et tout à fait à sa place dans les pompes du fantasme ultime, ou encore à Philippe Duquesne, furieusement décalé. De toute façon, personne n’est mauvais dans ce triangle amoureux. À commencer par Manu Payet d’ailleurs, qui se pose comme l’équivalent d’un Ben Stiller, capable de se montrer convainquant dans une certaine candeur touchante, puis dans un humour plus franc du collier, parfois vulgaire, sans être graveleux et glauque.
Sans forcer le rire, à grand renfort de tout un tas de bonnes idées, le film s’impose avec un naturel confondant. À l’échelle de notre beau pays, autrefois si riche en grandes comédies et aujourd’hui englué dans un système qui fait trop souvent la part belle aux gros machins informes, Situation Amoureuse fait presque office de révolution. En tout cas, il fait du bien par où il passe !

@ Gilles Rolland

Situation-Amoureuse-Cest-Compliqué-payet-chriquiCrédits photos : Studio Canal

Par Gilles Rolland le 23 février 2014

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments