[ÉVÉNEMENT] TOULOUSE GAME SHOW 2014 : le compte rendu !

DOSSIERS EVENTS TGS 2014 | 1 décembre 2014 | 3 commentaires
TGS-affiche-teaser-2014

Le Toulouse Game Show 2014 vient de fermer ses portes après deux jours de folie geek. Une édition à laquelle nous avons eu la chance de participer (4ème TGS pour On Rembobine, en comptant les deux TGS Springbreak qui ont lieu en avril), et qui a réservé son lot de sensations fortes et de surprises.

Parmi ces surprises, la plus belle fut certainement celle qui nous est tombée dessus à notre arrivée, le samedi 29 au matin, quand nous avons appris que nous allions rencontrer le lendemain, le grand John Rhys-Davies, le légendaire acteur britannique connu, entre autres rôles notables, pour avoir interprété Gimli, dans les trois films de la saga du Seigneur des Anneaux, de Peter Jackson. Un invité de prestige dont la venue fut annoncée tardivement, et qui n’a pas manqué de créer l’événement parmi les nombreux fans des films cultes inspirés de l’œuvre de Tolkien.

Des invités, le TGS en a à nouveau reçu un paquet. Les comédiens, nombreux, furent accueillis avec une ferveur particulière. John Rhys-Davies donc, très disponible et avenant avec ses fans, mais aussi Amanda Tapping, la fameuse Samantha Carter de la série Stargate (SG1, Atlantis, Continuum…). Miss Tapping qui remporta la palme de la file d’attente la plus longue durant les deux jours, et ce malgré le prix revu à la hausse des dédicaces et autres séances de photo-call (35€ l’autographe tout de même). Très souriante, l’actrice s’est volontiers prêtée au jeu, sans se départir d’une bonne humeur appréciable.


Sarah Douglas, qui pour sa part reste populaire pour son rôle dans la série culte V, et pour sa composition de méchante reine dans Conan le Destructeur, a aussi fait bonne figure, malgré un engouement moindre. Edward James Olmos, le célébrissime William Adama de Battlestar Galactica (vu aussi dans Dexter, Deux Flics à Miami…) fut également reçu avec tous les égards dus à sa condition de superstar du petit écran. Quel dommage que la conférence de presse du samedi ait été annulée. Du coup, impossible d’interroger tous les invités.

Sarah-Douglas

Sarah Douglas

John Rhys-Davies

John Rhys-Davies

Amanda-Tapping

Amanda Tapping

Simon-Astier-Hero-Corp

Simon Astier et l’équipe de Hero Corp

Allemane-Lecordier

Les comédiens de doublage

Le casting de la production française Hero Corp, emmené par Simon Astier déclencha également une hystérie notable. Que ce soit au moment de la présentation lors de la cérémonie d’ouverture, que durant les séances de dédicaces, ou encore pendant la conférence sur l’écriture des cliffhangers que Simon Astier a dirigé d’une main de maître.
Le doublage, depuis quelques éditions très bien représenté au TGS, fut aussi à l’honneur, avec la venue de l’incontournable Brigitte Lecordier (la voix de Son Gohan), d’Éric Legrand (la voix de Vegeta de Dragon Ball Z), de Benoît Allemane (la voix de Morgan Freeman, que nous avions interviewé l’année dernière) et Damien Boisseau (la voix de Matt Damon, Edward Norton…).

Will Simpson a également été présent durant cette édition, lui qui est surtout connu (en ce moment) pour son rôle de story-boarder sur la série culte Game of Thrones. Un rôle qu’il tient seul (sauf sur l’épisode 9, de la saison 2, qui porte sur la bataille de Black Water, où il fut assisté, compte tenu de la charge exceptionnelle de travail). Un artiste talentueux dont quelques unes des œuvres furent exposées. L’occasion de découvrir les esquisses et autres superbes fresques de celui qui officia également dans le comic cook (Judge Dredd, Batman…), mais aussi au cinéma, vu qu’on lui doit les story-boards du Règne du Feu ou encore de Votre Majesté.

Les œuvres exposées de Will Simpson

Les œuvres exposées de Will Simpson

Nous avons également rencontré Will Simpson, qui a pris le temps de nous dessiner une superbe Daenerys, tandis que nous apprenions que les saisons 5 et 6 du show inspiré des bouquins de George R.R. Martin allaient être marquées par une violence accrue.

William-Simpson

Will Simpson, le story-Boarder officiel de Game of Thrones

De nombreux dessinateurs, illustrateurs, vidéastes, stars du web, idoles du jeu-vidéo (Paul Cuisset notamment) et autres auteurs, sont donc partis à la rencontre de leur public venu en masse.
On ne connait pas encore les chiffres, mais les organisateurs attendaient visiblement plus de 50 000 personnes sur les deux jours. La longueur de la file d’attente, le samedi matin, devant le Parc des Expositions aurait tendance à confirmer ce chiffre assez hallucinant.
Et forcement, une telle affluence ne va pas sans entrainer de petits désagréments. Toujours plus vaste, le terrain de jeu du TGS s’apparente à un labyrinthe dans lequel il est facile (et agréable) de se perdre et la foule a tendance à rendre malgré tout la progression dans les allées, un poil oppressante. Cela dit, un bon esprit règne toujours en maître, et à notre connaissance, aucun incident n’est à déplorer. Tout le monde est là pour s’amuser et personne ne va à l’encontre de la règle tacite qui veut que le TGS est avant tout un lieu privilégié où tout le monde partage sa passion avec tout le monde, sans se priver de découvrir et de profiter du nombre impressionnant d’animations mises à disposition par une organisation toujours axée sur l’amélioration et sur l’ouverture (même si quelques problèmes persistent, comme la gestion des files d’attentes, les odeurs de friture omniprésentes, le son plus que limite des projections et des conférences…).

Loki-The-Beast

Captain-America-Thor-Witch

 

Captain-America-Winter-Soldier

 

DC-comics-batman-cosplay

 

N’ayons pas peur des mots. Le Toulouse Game Show est un événement incontournable pour tous ceux qui aiment la science-fiction, le cinéma de genre, les séries tv, les jeux-vidéos, ou plus largement la culture geek. Il n’y a qu’à voir tous ces cosplayeurs qui arpentent les allées du salon. Certains ont une nouvelle fois mis les bouchées doubles, en mettant en avant des costumes souvent très convaincants, pour ne pas dire hallucinants.
Thor (version homme et version femme), son faux frère Loki (lui aussi décliné au féminin), Wolverine, Jon Snow, Batman, Freddy Krueger, et bien d’autres ont illuminé de leur présence cette grande fête conviviale, où il semblait difficile de s’ennuyer tant la diversité était plus que jamais de mise. Nous avons d’ailleurs retrouvé nos amis de l’association FX Predator. Toujours très bien placés, ces derniers exposaient leurs œuvres les plus emblématiques, ainsi que quelques nouveautés (Groot était là) toujours représentatives du talent des artistes impliqués (pour rappel, FX Predator regroupe des passionnés de culture science-fiction et autres, qui s’emploient à fabriquer des costumes et des répliques issues des films et des séries).
Les amateurs de la culture japonaise furent particulièrement soignés cette fois-ci, avec la mise en place de nombreux pôles, réservés au Pays du Soleil Levant (sur plus de 600 m²). Les mordus de jeux-vidéos et de flipper ont pu profiter quant à eux d’un grand nombre de bornes d’arcades et de consoles dernier cri, gratuitement mises à disposition. Les amateurs de jeux de plateau étaient aussi comme à l’accoutumée à la fête.
Même la musique live fut de la partie, avec notamment le concert, le samedi soir, de Black Rain, la nouvelle sensation du heavy glam metal à la française.

petite-sirène

Edward

 

Agrid-Harry-Potter

 

Stand-cosplay-Star-Wars

 

FX-Predator

Le stand de l’association FX Predator

À noter cette année, l’importante implication de 8 Art City, l’agence numéro un des séries télé en France, notamment représentée par l’éminent Alain Carrazé, le grand spécialiste hexagonal des séries tv. On leur doit plusieurs animations, dont la venue de Will Simpson, de l’équipe d’Hero Corp, ou encore de la projection en exclusivité européenne du pilote de la série 12 Monkeys (inspirée du film L’Armée des 12 Singes, de Terry Gilliam). Une collaboration qui est amenée à continuer et qui promet donc de belles surprises en ce qui concerne les futures éditions du salon.

Reste donc à parler de John Rhys-Davies, l’impressionnant comédien que nous avons eu la chance de rencontrer lors d’une brève interview, dimanche matin. Pour voir l’interview en question, c’est pas ICI. 

Un grand merci aux organisateurs pour leur travail et plus spécialement à Michel.

jon-snow

 

the-Dwarf-Hobbit

 

Orc-cosplay

 

Site web du TGS

@ Gilles Rolland

Crédits photos : @ Marion Wlad (de Gloss N’ Roses) et @ Nicolas Cambon

Par Gilles Rolland le 1 décembre 2014

Déposer un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jeremy
jeremy
6 années il y a

De très très loin la pire organisation qu’il m’ait été donnée de voir.
. Organisation minable, staff non formé ne connaissant pas son job se contredisant les uns les autres, photocall avec les guest ayant plusieurs heures de retard, photo impossible à récupérer, le staff n’ayant qu’une imprimante anémique…à 19h30 après 3 h d’attente pour récupérer la photo on nous annonce qu’il en reste plus de 50 à sortir soit au moins 2 ou 3h. Revenez demain. Et? Quand on fait 350km on ne revient pas demain. Donc? 35€ foutus en l’air…par personne. Pour résumer 3h de queue pour entrer. 1h30 de queue pour faire la photo. 3h de queue pour ne pas la récupérer ça fait déjà 7h 30 de perdues sur une journée! Heureusement que j’avais pris un sandwich sinon on rajoutait 2h de queue pour la bouffe.

Karl Libus
Karl Libus
6 années il y a

Ah quand même…

En tout cas, merci pour ton résumé de ce week end Gilles!!!! 😉