[Critique] MAGIC IN THE MOONLIGHT

FOREIGN CORRESP. | 18 août 2014 | Aucun commentaire
magic_poster

Titre original : Magic in the Moonlight

Rating: ★★★½☆
Origine : États-Unis
Réalisateur : Woody Allen
Distribution : Emma Stone, Colin Firth, Hamish Linklater, Marcia Gay Harden, Jacki Weaver, Erica Leerhsen, Eileen Atkins, Simon McBurney, Lionel Abelanski…
Genre : Comédie, romance.
Date de sortie : 22 octobre 2014

Le Pitch :
Fin des années 20. Un célèbre illusionniste anglais, Wei Ling Soo, est invité sur la Côte d’Azur par un confrère pour l’aider à démasquer une médium particulièrement talentueuse qui a réussi à séduire par ses dons de clairvoyance une riche famille de la région…

La Critique :
Quelques mots rapides pour commencer sur l’affiche particulièrement hideuse, ne pas le signaler serait une faute professionnelle. Alors je veux bien tout le concept de sobriété forcée du marketing ciblé intello avec un montage fade et bidon sans aucune inspiration mais là, on dépasse les bornes du foutage de gueule. Heureusement qu’avec la marque Woody, personne ou presque ne s’y fie pour se décider à aller voir le film. Ouf.
Bon l’affiche, c’est fait. Le film maintenant. On a coutume chez Woody Allen de donner des notes et de juger ses œuvres comme des crus. Alors que vaut la cuvée 2014 ? Un bon millésime assurément. Le bouquet n’est pas des plus original, léger mais rassurant et plaisant et surtout très agréable en bouche avec des dialogues pétillants et pleins de saveur. Une scène notamment, une discussion entre le personnage de Colin Firth et sa tante autour de l’amour qui a ses raisons que la raison ignore, simplement irrésistible. En fait, le film en entier tourne autour de ça, de la raison, des sentiments, du spirituel, du rationnel. Et puis Emma Stone au cœur, délicate, douce, inspirée. Nouvelle muse de Woody, déjà annoncée dans son prochain. On a bien hâte.
Pour revenir au cru de l’année, très belle robe. Merci Darius Khondji. Ouais t’as bien lu, Darius Khondji, le mec qui a signé la photo de Seven et d’Alien Resurrection. Tu ne le sais peut-être pas, il s’est invité chez Woody pour Anything Else. Et l’a suivi à Paris pour Midnight in Paris et à Rome dans son plus mauvais film. Il sera également à la photo du cru 2015. Son travail est particulièrement intéressant sur Magic in the Moonlight dans la reconstitution des années 20, de la lumière enfumée des ambiances intérieures mais aussi dans les extérieurs charmants du sud de la France captés aux meilleurs moments de la journée. Très beau, sans esbroufe. Bref, joli film.

@ Nicolas Cliet-Marrel

Magic-in-the-moonlight-photo

Par Nicolas Cliet-Marrel le 18 août 2014

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments