[Livres] MARC DAVIS : ANATOMIE D’UNE LÉGENDE

LIVRES | 22 mars 2015 | Aucun commentaire
Marc-Davis-anatomie-dune-légende-Urban-Comics

Titre original : Marc Davis : Walt Disney’s Renaissance Man

Rating: ★★★★½
Origine : États-Unis
Auteurs : Pete Docter, Glen Keane, Andreas Deja…
Genre : Illustrations/Animation
Nombre de pages : 208
Date de sortie : 27 février 2015
Éditeur : Urban Comics
Prix : 29€

Le Pitch :
Retour sur l’œuvre de Marc Davis, le fameux Renaissance Man de Walt Disney. Une figure emblématique à l’origine de Cendrillon, Maléfique ou encore d’Alice. Un génie de l’illustration, de l’animation ou encore de la conception, vu à travers l’admiration de plusieurs artisans notoires de chez Disney…

Marc-Davis-and-Walt-Disney

La Critique :
« Le tout avec la créativité, c’est qu’il y a toujours quelque chose de nouveau… Pourquoi ne pas essayer ? » C’est sur cette citation de Marc Davis que s’ouvre le superbe ouvrage qu’Urban Comics a eu la merveilleuse idée d’éditer en ce début d’année, à quelques jours de la sortie en France de la relecture en prises de vues réelles de son classique, Cendrillon.
Marc Davis que nous connaissons tous sans vraiment le connaître. Nous le connaissons depuis la plus tendre enfance via son inestimable travail aux côtés de Walt Disney qui, très tôt, remarqua son talent et l’embaucha en tant qu’assistant animateur sur Blanche-Neige et les Sept Nains. Il devint par la suite character designer et dessinateur de storyboards. C’est notamment à lui que l’on doit l’humanité troublante qui se dégage des animaux de Bambi et c’est toujours lui qui créa Cendrillon, Maléfique, de La Belle au Bois Dormant, Clochette, de Peter Pan, ou encore Cruella, la méchante des 101 Dalmatiens. Des figures incontournables de l’univers aux grandes oreilles qui soulignèrent le talent de l’artiste quant à la création de personnages féminins, qui devinrent rapidement sa spécialité. Le père Disney, tout à fait conscient du caractère précieux de Davis, le transféra en 1962 à l’Imagineering Department, où ce dernier se mit à concevoir des attractions encore aujourd’hui notoires pour les parcs Disney. Il a travaillé sur Pirates des Caraïbes, La Maison Hantée, It’s a small World !, ou encore sur Great Moments with Mrs. Lincoln. Pensez-y la prochaine fois que vous arpenterez les rues de Disneyland Paris…

marc-davis-critique-1

Scindé en chapitres, revenant sur les multiples aspects de la vie et de l’œuvre de Marc Davis, ce formidable et luxueux ouvrage, propose ainsi des récits de plusieurs artisans phares de chez Disney. On retrouve donc Pete Docter, le réalisateur de Monstres et Cie, de Là-Haut et du prochain Vice Versa, qui s’attache à nous parler de Davis l’animateur, tandis que Glen Keane, célèbre animateur, notamment sur Rox et Rouky, La Petite Sirène et Raiponce, revient sur les carnets de croquis du maître. Un chapitre, intitulé Anatomie du Mouvement, propose carrément des extraits d’un manuscrit non publié signée par Davis lui-même, où il est question de la science du mouvement dans l’animation. Une belle façon de pénétrer les coulisses de personnages qui ont bercé notre enfance et qui continuent d’enchanter notre quotidien, et de constater le travail colossal que nécessite leur création, humains et animaux confondus. Plus qu’un simple dessinateur, Marc Davis se livre via ces témoignages plein, de respect et d’admiration, et s’impose comme un authentique génie de l’ombre.

Généreux en magnifiques illustrations, esquisses, tableaux, et autres croquis d’études, Marc Davis : Anatomie d’une Légende est aussi passionnant qu’instructif. Les textes, très fluides, proposent une approche accessible de l’œuvre de toute une vie.
Force est de reconnaître le très beau travail d’édition d’Urban Comics, qui livre un ouvrage d’exception. Un indispensable pour tous les fans de Disney bien sûr, mais pas que, tant il brille aussi par son côté très instructif. Quelque part entre la biographie et le recueil d’illustrations, cette Anatomie d’une Légende contient toute la magie de Disney, tant Marc Davis, de par ses inestimables contributions, se pose comme l’un des artisans de notre imaginaire collectif.

@ Gilles Rolland

marc-davis-critique-2Crédits photos : Urban Comics

 

Par Gilles Rolland le 22 mars 2015

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments