[Carnet noir] Harold Ramis est décédé

NEWS | 24 février 2014 | Aucun commentaire
ramis

C’est un grand monsieur du cinéma américain qui vient de nous quitter. Un réalisateur primordial, un scénariste acclamé, mais aussi un acteur discret, pourtant omniprésent depuis le début des années 80.

C’est en 1978 qu’Harold Ramis débute sa prolifique carrière en écrivant le scénario d’American College, de John Landis. Son premier long-métrage en tant que réalisateur, Le Golf en folie, sort en 1980 et met notamment en scène Bill Murray, qu’il retrouvera à de nombreuses reprises. Le triomphe vient en 1993 pour le cinéaste qui livre le film culte (et chef-d’oeuvre insurpassable) Un Jour sans fin. Suivront Mes Doubles, ma femme et moi, Mafia Blues, Endiablé, Mafia Blues 2 : la rechute, The Ice Harvest et L’An 1 : des débuts difficiles, qui restera donc son dernier.

En tant qu’acteur, Harold Ramis est principalement connu pour sa participation à S.O.S. Fantômes, dans lequel il joue le Dr. Egon Spengler. Rôle qu’il retrouvera à l’occasion de S.O.S. Fantômes 2 (il a aussi écrit les deux épisodes). On a aussi pu le croiser, de manière plus discrète, dans Pour le pire et pour le meilleur ou encore dans Walk Hard.
Producteur inspiré, Harold Ramis a notamment accompagné le Frat Pack à ses débuts, avec Retour à la fac (dont il resté proche comme en témoigne son rôle dans En Cloque : Mode d’Emploi).

ghostbusters-harold-ramis

Bill Murray, Harold Ramis et Dan Aykroyd dans S.O.S. Fantômes.

Artiste incontournable, pilier de la comédie américaine, Harold Ramis, qui se destinait dans un premier temps à l’enseignement, avait 69 ans.

 

Par Gilles Rolland le 24 février 2014

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments