[News] Les Césars 2012 : le Palmarès

NEWS | 24 février 2012 | Aucun commentaire

Les Césars n’ont pas récompensé Jean Dujardin, au profit d’Omar Sy, cassant par cela la série flamboyante entamée avec le prix que l’acteur reçut aux Golden Globes. The Artist arrive tout de même en tête des récompenses avec pas moins de six Césars, dont ceux de la meilleure actrice pour Bérénice Bejo, celui du meilleur film et celui du meilleur réalisateur pour Michel Hazanavicius. Polisse, quant à lui, glane deux statuettes, tandis que l’Exercice de l’État se démarque avec trois récompenses.

Voilà qui est fait ! Un palmarès plutôt cohérent dans son ensemble, pour une cérémonie cohérente elle aussi, avec un cinéma français, qui plus que jamais en 2012 se gausse de son propre succès. En Maitre de cérémonie, Antoine De Caunes a fait de l’humour pas toujours très drôle, un numéro d’introduction pompé sur le modèle américain, qui voyait l’acteur s’incruster dans quelques-uns des succès du moment, des allusions au téléchargement illégal (combien parmi vous ont téléchargé Les Morsures de l’aube ou Monsieur N ?) et s’est illustré via une tentative de subversion en carton en sortant un pétard de sa poche pour le proposer à Karin Viard.

En bref, on notera que le cinéma français n’est finalement jamais plus fidèle à lui même que lorsqu’il singe le cinéma américain tout en prétendant le contraire.

De beaux moments cependant. Omar Sy et son très beau discours, loin des codes en vigueur chez les habitués du Fouquet’s, Bérénice Bejo, très émouvante, Ludovic Bource (qui a signé la musique de The Artist), très touchant et bien sûr Kate Winslet, présente pour recevoir un César d’honneur, incarnation sublime d’une certaine idée noble de classe ultime.

Finissons en remerciant John Williams, qui a gentiment (et peut-être involontairement) orchestré la cérémonie, avec son récent et superbe thème composé pour le dernier chef-d’œuvre de Spielberg, Cheval de guerre.

 

PALMARÈS COMPLET :

Meilleur espoir fémininNaidra Ayadi (Polisse) & Clotilde Hesme (Angèle et Tony) – Ex aequo

Meilleur acteur dans un second rôle : Michel Blanc (L’Exercice de l’État)

Meilleurs costumes : Anaïs Romand (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)

Meilleurs décors : Laurence Bennett (The Artist)

Meilleur film d’animation : Le Chat du Rabbin, de Joann Sfar et Antoine Delesvaux

Meilleur espoir masculin : Grégory Gadebois (Angèle et Tony)

Meilleur premier film : Le Cochon de Gaza, de Sylvain Estibal

Meilleur film documentaire : Tous au Larzac, de Christian Rouaud

Meilleure musique originale : Ludovic Bource (The Artist)

César d’honneur : Kate Winslet

Meilleure actrice dans un second rôle : Carmen Maura (Les femmes du sixième étage)

Meilleur court-métrage : L’Accordeur, d’Olivier Treiner

Meilleur scénario original : Pierre Schoeller (L’Exercice de l’État)

Meilleure photographie : Guillaume Schifmann (The Artist)

Meilleure adaptation : Yasmina Reza & Roman Polanski (Carnage – Critique ici !)

Meilleur montage : Laure Gardette & Yann Dedet (Polisse)

Meilleur son : Julie Brenta, Olivier Hespel & Jean-Pierre Laforce (L’Exercice de l’État)

Meilleur film étranger : Une Séparation, d’Asghar Farhadi

Meilleur réalisateur : Michel Hazanavicius (The Artist)

Meilleure actrice : Bérénice Bejo ( The Artist)

Meilleur acteur : Omar Sy (Intouchables)

Meilleur film : The Artist, de Michel Hazanavicius et produit par Thomas Langmann

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 24 février 2012

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments