[Critique] A STAR IS BORN

CRITIQUES | 4 octobre 2018 | Aucun commentaire
A-Star-is-Born-poster

Titre original : A Star Is Born

Rating: ★★★★☆
Origine : États-Unis
Réalisateur : Bradley Cooper
Distribution : Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott, Andrew Dice Clay, Dave Chappelle, Ron Rifkin, Rafi Gavron…
Genre : Drame/Romance/Remake
Date de sortie : 3 octobre 2018

Le Pitch :
Jackson Maine, une star du rock, découvre par hasard, au cours d’une énième nuit de beuverie, une jeune chanteuse dans un bar. Rapidement, c’est le coup de foudre. Un amour que Jackson et Ally chanteront ensemble sur scène. Jusqu’au jour où un producteur propose un contrat à Ally. Le succès arrive très vite, tandis que Jackson se laisse peu à peu dévorer par ses démons…

La Critique de A Star Is Born :

Une Étoile est née est certainement l’un des films les plus « refaits » de l’histoire du cinéma américain. Un classique réalisé en 1937 par William A. Wellman et Jack Conway, par la suite repris par George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1976. Et on ne compte ceux qui s’en sont volontairement inspirés, comme Michel Hazanavicius avec The Artist. Une Étoile est née qui revient sur les écrans, sous l’impulsion de Bradley Cooper, ici pour la première fois crédité en tant que réalisateur. Devant et derrière la caméra, Cooper prend ainsi la place un tant convoitée par Clint Eastwood, qui voulait dans le premier rôle Beyoncé. Finalement, c’est Lady Gag qui a eu le job. Bradley Cooper et Lady Gaga dans une relecture moderne d’Une Étoile est née… Verdict :

Née ainsi

Une Étoile est née, le film original, est un modèle. Un film qui a posé des bases encore aujourd’hui exploitées et plus ou moins malmenées par les réalisateurs et les scénaristes. Pourquoi refaire quelque chose qui a donc non seulement déjà été raconté 3 fois, mais qui en plus reprend des éléments vus et revus dans des dizaines de longs-métrages ? Hollywood a souvent ses raisons que la raison ignore mais quoi qu’il en soit, la vision de A Star is Born suffit, non pas à répondre à cette question, mais plutôt à l’ignorer. Car le film est là et bien là et il enchante, imposant sa voix avec une éloquence face à laquelle il est difficile de rester de marbre…

A-Star-is-Born

Bad Romance

A Star is Born, c’est avant tout une histoire d’amour. Une love story à l’ancienne que Bradley Cooper sait remettre au goût du jour. Une romance qui gagne ses galons et sa crédibilité grâce aux interprétations sans faille de Cooper et de Lady Gaga. À l’écran, c’est une évidence : ces deux-là étaient fait pour se rencontrer. Leurs interactions parvenant rapidement à mettre en valeur une authentique et précieuse alchimie. Alchimie qui fait énormément de bien au film.
Bradley Cooper, charismatique en diable, le cheveux long et la gueule de bois, campant un personnage non loin de celui de Jeff Bridges dans Crazy Heart ou du Honkytonk Man de Clint Eastwood, fait face à une Lady Gaga transfigurée, à fleur de peau. Agressive, douce, fragile et forte dans un même élan, la chanteuse devient sous nos yeux une actrice. Une vraie. Bien servie par une partition qui lui permet de s’affirmer et de porter en partie le récit, Lady Gaga gagne sur tous les plans, tandis que Cooper et les autres, le génial Sam Elliott en tête (au centre de ce qui reste peut-être la scène la plus émouvante) et lu solide et ici parfait Andrew Dice Clay, l’entourent avec bienveillance. Et on parle tout aussi bien des séquences live que des scènes plus intimistes qui ont dû représenter un véritable défi pour la chanteuse jusqu’ici seulement investie au cinéma dans des films plus légers comme Machette Kills. Il y a fort à parier que A Star is Born lance d’ailleurs vraiment la carrière de comédienne de Lady Gaga. Débarrassée de toutes ses postures de pop star frénétique, armée de sa voix, de son bagout et d’un charisme parfois brut de décoffrage, elle est la révélation. La star qui « naît » du titre…

Applause

Et Bradley Cooper le réalisateur ? Et bien il s’en sort bien. Sans trop d’audace, studieux, il se concentre sur l’essentiel et sait mettre en valeur ses acteurs (lui compris) tout comme il fait preuve d’une belle maîtrise quand il s’agit de souligner l’émotion. À tel point que parfois, A Star is Born fait vraiment mouche. Dans ses meilleurs moments, il parvient à coller la chair de poule et se montrer suffisamment galvanisant pour emporter la mise. Alors bien sûr, rien de révolutionnaire ici. Encore une fois, il s’agit d’un film assez sage mais parfaitement calibré. Un beau film musical, agrémenté de vraies bonnes chansons (Bradley Cooper chante lui-même), à commencer par le titre phare, Shallow. Les 2h16 passent en un éclair et à la fin, on ressort de la salle ravi. Que demander de plus ?

En Bref…
Un remake respectueux qui parvient à imposer sa voix. L’histoire est connue et les surprises rares mais ça fonctionne. La machine tourne à plein régime, Lady Gaga crève l’écran, Bradley Cooper est magnétique comme jamais et la musique transcende le tout. Mission accomplie !

@ Gilles Rolland

A-Star-is-Born-Lady-Gaga-Bradley-Cooper   Crédits photos : Warner Bros. France

Par Gilles Rolland le 4 octobre 2018

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments