[Critique] CEUX QUI VEULENT MA MORT

CRITIQUES | 9 décembre 2021 | Aucun commentaire
Ceux-qui-veulent-ma-mort-poster

Titre original : Those Who Wish Me Dead

Rating: ★★★★☆

Origine : États-Unis

Réalisateur : Taylor Sheridan

Distribution : Angelina Jolie, Finn Little, Jon Bernthal, Aidan Gillen, Nicholas Hoult, Jake Weber, Tyler Perry…

Genre : Thriller

Durée : 1h40

Date de sortie : 8 décembre 2021 (Canal +)

Le Pitch :

Hannah Faber travaille au sein de la bridage de pompiers chargée d’éteindre les feux de forêt dans le Montana. Un jour, elle fait la rencontre, en pleine nature, de Connor Casserly, un adolescent dont le père vient d’être tué par deux malfrats. Pendant ce temps, un terrible incendie ravage la forêt…

La Critique de Ceux qui veulent ma mort :

Certes ce n’est pas nouveau, mais il est toujours assez déconcertant de voir des films de qualité, portés par des stars et des réalisateurs de premier plan atterrir directement à la télévision ou en VOD. Il y a quelques années, Ceux qui veulent ma mort aurait sans aucun doute eu droit à une sortie en salle. Comme les précédents films de Taylor Sheridan (Wind River, Sicario 2) qui revient pourtant avec un thriller de haut-vol doté d’un casting ultra solide. Alors voilà… Ceux qui veulent ma mort est sortie en exclusivité sur Canal + et c’est dommage…

Americana on fire

Taylor Sheridan fait partie des grandes révélations de ces dernières années. Repéré en tant qu’acteur dans la série Sons of Anarchy, Sheridan a par la suite imposé sa prose via les scénarios de Sicario et Comancheria, avant de passer à la mise en scène pour nous asséner un authentique K.O. avec Wind River, soit l’un des 5 meilleurs thrillers de ces dix dernières années. Garant d’un style old school, racé et puissant, Sheridan évolue en dehors des sentiers battus. Ses personnages, toujours à fleur de peau, se retrouvent au centre d’intrigues propices à des déferlements de violence mais aussi à de douloureuses introspections, tandis que se dessine dans ses récits une vision de l’Amérique passionnante et pertinente. Que ceux qui n’en sont pas convaincus se ruent sur ses précédentes livraisons sans oublier sa série Yellowstone. Ceux qui veulent ma mort ne fait donc pas exception et confirme si besoin était le talent d’un réalisateur/scénariste ô combien précieux.

Ceux-qui-veulent-ma-mort-Jolie-Bernthal

Backdraft in the forest

Angelina Jolie campe ici un personne typique du cinéma de Taylor Sheridan. C’est évidemment une excellente nouvelle tant l’actrice n’est jamais aussi convaincante que lorsqu’elle se dédie corps et âme à des projets épurée. Une femme qui a du faire ses preuves au milieu d’hommes, confrontée à une situation exceptionnelle. Postulat de départ classique mais ô combien passionnant quand on connaît la propension de Sheridan à justement sublimer ce genre d’histoire.

À la tête de cette chasse à l’homme en milieu hostile, Angelina Jolie trouve donc son meilleur rôle depuis des lustres. Le scenario l’encourageant à tout aussi bien exploiter sa faculté à être crédible dans l’action pure que sa capacité à incarner des émotions complexes. Et si elle domine le casting, l’ancienne Lara Croft peut néanmoins compter sur d’authentiques gueules pour lui lui donner la réplique, à commencer par Aiden Gillen, Nicholas Hoult et Jon Bernthal.

Au cœur du brasier

Ceci étant dit, force est tout de même de reconnaître que Taylor Sheridan a cette fois-ci épuré à l’extrême son récit. Si Wind River, son meilleur film à ce jour, se servait de sa trame policière à première vue convenue pour disserter sur le sort des indiens d’Amérique dans la société moderne, Ceux qui veulent ma mort s’envisage davantage comme un pur thriller à l’ancienne, sec et nerveux. Bien sûr, on pourra voir ici une réflexion sur l’avidité et l’héroïsme, notamment, mais au fond, le long métrage ne semble avoir pour ambition première que d’instaurer une tension à couper à couteau pour emprisonner le spectateur jusqu’au dénouement final grâce à son récit épuré et sans concession.

Bien loin des films du genre actuels, franc du collier et sincère, porté par des personnages réalistes, Ceux qui veulent ma mort est aussi peut-être le premier vrai long-métrage d’action de Taylor Sheridan. Ce dernier ayant magnifiquement exploité les paysages du Montana et ce feu indomptable qui fait peser une autre menace sur les héros, pour orchestrer une course poursuite haletante au possible.

Superbement maîtrisé, jusque dans ses moindres inflexions, le film est aussi un modèle de mise en scène et d’efficacité. Une œuvre qui nous en donne pour notre argent, malheureusement balancée à la va-vite par un système qui décidément, est bien cruel avec ceux qui tentent de proposer une alternative aux blockbusters dénués d’âme.

En Bref…

À la lisière du pur thriller et du film d’action, Ceux qui veulent ma mort est une flamboyante réussite. Un trip brûlant qui attaque directement à l’os, viscéral et old school dans son approche, porté par une Angelina Jolie en pleine forme.

@ Gilles Rolland

Ceux-qui-veulent-ma-mort-Angelina-Jolie-2
Crédits photos : BRON Studios, Film Rites, New Line Cinema
Par Gilles Rolland le 9 décembre 2021

Déposer un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires