[Critique] EUROPA REPORT

CRITIQUES EVENTS L'ÉTRANGE FESTIVAL 2013 | 29 septembre 2013 | Aucun commentaire
Europa-Report-affiche

L’Étrange Festival 2013

Titre original : Europa Report

Rating: ★★★½☆
Réalisateur : Sebastián Cordero
Distribution : Christian Camargo, Embeth Davidtz, Anamaria Marinca, Michael Nyqvist, Sharlto Copley, Dan Flogler…
Genre : Science-Fiction/Thriller
Date de sortie : indéterminée

Le Pitch :
Un équipage international est envoyé vers la quatrième lune de Jupiter où jamais aucun être humain n’a jamais posé les pieds. Malgré des débuts prometteurs, le voyage change radicalement de visage quand un des ingénieurs perd la vie…

La Critique :
En se basant sur des réalités scientifiques et sur le documentaire For All Mankind , l’équatorien Sebastián Cordero nous propose sa version de la bonne vieille odyssée de l’espace qui dégénère. Aidé par un Sharlto Copley en grande forme, le réalisateur réussi avec Europa Report un film anxiogène et inquiétant qui laisse monter la pression au fil des minutes.
Très réaliste grâce à un important travail de fond sur la vie des astronautes dans l’espace, le film s’appuie aussi sur des décors travaillés et une ambiance confinée qui participe beaucoup au sentiment de claustrophobie latent.
Basé sur le principe du found footage, Europa Report nous convie au quotidien de cet équipage qui espère faire avancer l’humanité en trouvant sur la quatrième lune de Jupiter une forme de vie extraterrestre. « Qu’est-ce qu’une vie humaine en comparaison de l’avancée de la science et des connaissances ? » est la question redondante de Europa Report, et la ritournelle morbide d’un groupe qu’on sent peu à peu aller vers le casse-pipe pour l’éventuelle avancée de la science.
Acteurs d’une scène plantée en plein milieu de leur tombeau d’acier et de métal, l’équipage semble offert en pâture aux yeux dégénérés d’une humanité qui les scrute. Une humanité toujours prête à accepter le sacrifice…dés lors que cela concerne le voisin.
Le trouble est d’autant plus marqué que la raison vient jouer les arbitres dans cette cruelle odyssée et que lorsque la logique s’en mêle, les martyrs ont tous leur place dans l’histoire du monde et des sciences.

Le constat de Europa Report est donc sombre et sans appel. Au final, les menaces extraterrestres ne sont finalement que peu de choses face aux misères que l’homme s’inflige lui même…et c’est brillamment que Sebastián Cordero réussit à clôturer un film à entrées multiples et aux interprétation diverses.
En exploitant intelligemment les agressions sonores et les pesants silences, Europa Report réussit à poser une ambiance aliénante renforcées par les multiples plans des caméras posées aux quatre coins de la navette. En détournant les codes de la télé réalité, Cordero découpe son film avec une précision chirurgicale et finit par gagner la partie en imposant les moments un peu longuets comme des segments essentiels de cette tragédie étoilée. Prenant et immersif.

@ Pamalach

Europa-Report-photo

Par Pamalach le 29 septembre 2013

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments