[Critique] JOLT

CRITIQUES | 28 juillet 2021 | Aucun commentaire
Jolt-poster

Titre original : Jolt

Rating: ★★★☆☆

Origine : États-Unis

Réalisateur : Tanya Wexler

Distribution : Kate Beckinsale, Stanley Tucci, David Bradley, Jay Courtney, Bobby Cannavale, Laverne Cox, Susan Sarandon…

Genre : Action

Durée : 1h31

Date de sortie : 23 juillet 2021 (Prime)

Le Pitch :

Lindy a toujours eu beaucoup de mal à gérer sa colère. Au point d’encourager les médecins à la tenir éloignée de la société. Un jour pourtant, un scientifique met au point un appareil permettant à la jeune femme de contrôler ses accès de rage… À peu près capable de se refréner, elle tombe amoureuse d’un homme sans histoire qui se fait brutalement assassiner. Bien décidée à laisser s’exprimer sa fureur, Lindy va passer à l’action…

La Critique de Jolt :

John Wick ne cesse de faire des émules. Nous avons eu tout d’abord droit à Atomic Blonde avec Charlize Theron puis dernièrement, c’est Karen Gillan qui a bourriné du bad guy dans Bloody Milkshake. Dans Jolt, c’est Kate Beckinsale, la star de la saga Underworld, qui joue des poings…

Nervous breakdown

Le postulat de Jolt n’est pas particulièrement incroyable : une femme capable de démonter des rotules à la chaîne possède en elle une colère prompte à décupler ses capacités. Considérée comme un danger pour les autres mais aussi pour elle-même, elle est écartée des bonnes gens jusqu’au jour où sa malédiction devient un don qu’elle compte bien utiliser pour réclamer vengeance… On se fout un peu rapidement du pourquoi du comment au sein de cette histoire très anecdotique. Ce qu’on veut, et ce que le film ne tarde heureusement pas à nous donner, c’est voir Kate Beckinsale plonger dans l’action avec un grand A.

Jolt

Poings et pieds

Régulièrement, Jolt nous propose donc des séquences assez réjouissantes, quoi que pas vraiment sublimées par une mise en scène un peu trop plan-plan. Autant dire qu’on est loin de la démonstration de force certes un peu opportuniste mais efficace à la John Wick. Les bastons de Jolt restent néanmoins divertissantes en cela que le long-métrage a au moins le mérite d’aller à l’essentiel sans trop s’embarrasser des détails. Doté d’un scénario prétexte, le film fonce et sait heureusement profiter du charisme et de l’investissement physique de sa star qui à elle seule, justifie le visionnage.

Kate Show

De retour dans un registre qui lui sied à merveille, Kate Beckinsale sait profiter de son personnage pour aller droit au but. Pour autant, elle ne se prive pas non plus de jouer sur la nuance et arrive, ô miracle, à parfois favoriser l’émergence d’une émotion presque tangible, quand son personnage baisse la garde pour se laisser submerger par le désespoir. Cela dit, on n’est pas chez Éric Rohmer non plus. Jolt est avant tout un film d’action. Un trip contemporain, avec tout ce que cela sous-entend de tics narratifs et formels un peu gonflants et autres retournements de situations prévisibles.

En Bref…

Clairement pas du niveau d’un John Wick ou d’un Nobody, franc du collier mais aussi un peu timoré dans son approche de son sujet, Jolt profite en revanche à fond de la présence au premier plan d’une Kate Beckinsale impeccable !

@ Gilles Rolland

Jolt
Crédits photos : Prime Video
Par Gilles Rolland le 28 juillet 2021

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments