[Critique] LEGO BATMAN, LE FILM

CRITIQUES | 8 février 2017 | Aucun commentaire
Lego-Batman-poster

Titre original : The Lego Batman Movie

Rating: ★★★★½
Origines : États-Unis/Danemark
Réalisateur : Chris McKay
Distribution voix : en V.O. : Will Arnett, Zach Galifianakis, Michael Cera, Rosario Dawson, Ralph Fiennes, Billy Dee Williams, Jenny Slate, Mariah Carey, Zoë Kravitz, Conan O’Brien, Channing Tatum, Jonah Hill…/En V.F. : Philippe Valmont, Rayane Bensetti, Stéphane Bern…
Genre : Animation/Action/Fantastique/Adaptation
Date de sortie : 7 février 2017

Le Pitch :
Batman vient de sauver une nouvelle fois Gotham City à la suite d’une énième bataille avec le Joker et ses sbires. Héros incontesté de la ville, le Chevalier Noir est néanmoins bien seul quand il rentre chez lui, où seul Alfred, son vieux majordome, l’attend. Sa rencontre avec Barbara Gordon, la nouvelle commissaire en chef et Dick Grayson, un jeune orphelin, va néanmoins lui ouvrir les yeux sur les bienfaits du travail en équipe. À l’heure où la ville s’apprête à subir une attaque d’une ampleur inédite, Batman aura bien besoin d’un petit coup de main…

La Critique de Lego Batman, Le Film :

Retour en 2014, il y a presque 2 ans jour pour jour. La Grande Aventure Lego sortait sur les écrans et créait la surprise. Non ce film d’animation complètement délirant ne fut pas qu’une publicité d’1h40 pour les célèbres briquettes ! Ce fut un festival d’humour totalement créatif, survitaminé et jubilatoire ! Un truc jamais vu qui donnait certes envie de se ruer dans le premier magasin de jouets venu, mais aussi et surtout d’applaudir devant tant d’audace et de maîtrise technique. Un long-métrage « super génial » où Batman tenait d’ailleurs une place de choix. Un personnage hilarant qui, de part sa célébrité incontestable, son charisme et sa propension à en faire des caisses à la moindre occasion, se devait d’avoir une aventure à lui tout seul. Quand Lego Batman fut annoncé, nous étions à fond. Maintenant que le film est sorti, c’est la même chose : soyez rassurés amis du Chevalier Noir : non seulement Lego Batman est aussi excellent que La Grande Aventure Lego, mais c’est également l’un des meilleurs films Batman de l’histoire des films Batman.
Un métrage qu’il est vivement recommandé de découvrir en version originale, puisque la version française rassemble ce qui s’impose probablement comme l’un des pires casting voix de l’histoire des castings voix…

Lego-Batman

 

Outch ! Wham ! Zwap !

Réalisé par Chris McKay, qui s’occupait des effets sur La Grande Aventure Lego et qui tient pour la première fois les rennes d’un long-métrage, Lego Batman est aussi chapeauté par le duo Chris Miller/Phil Lord. Ainsi, l’état d’esprit que l’on pourrait probablement qualifier d’état d’esprit Lego, est préservé. Quiconque a aimé Batman dans le premier film Lego adorera Batman ici. C’est le même, sauf qu’on le voit plus. Tout aussi drôle et irrévérencieux, doté de la voix du fantastique Will Arnett, qui accomplit à nouveau un boulot formidable.
Dès le début, Lego Batman donne le La. L’intro est à se pisser dessus. Ok, ça va le faire et en effet, ça le fait. Le spectacle qui se déroule sous nos yeux ébahis ne laisse aucune place à l’ennui. La première scène est à elle seule une pure démonstration de force. Les effets-spéciaux sont incroyables. On peut trouver ça trop criard ou usant ou totalement spectaculaire. En tout cas, ils ont mis le paquet. Le Gotham City de briquettes en jette salement, tout comme le vaisseau du héros, qui s’engouffre entre les immeubles au cours de courses-poursuite dingues. Oui ça va vite. Très vite. Et ça ne s’arrête jamais. Sauf pour faire des vannes, comme quand on découvre le quotidien de Batman, seul dans sa Batcave, avec ses gadgets et ses films à l’eau de rose. Aussi frénétique que La Grande Aventure Lego, ce spin-off visuellement très inspiré s’amuse à raviver l’esprit des comics, mais aussi de la série animée et des films pour nous proposer un cocktail racé, osé, coloré et sombre à la fois, parfaitement raccord avec l’image du personnage. On est loin des tribulations très « adultes » de Nolan ou de Snyder mais finalement, pas tant que cela, tant ce Batman s’arrange pour cristalliser tous les Batman. Même celui de 1966 c’est dire.
À l’écran, l’action part dans tous les sens, chaque scène fourmille de détails à tel point que 15 visionnages ne suffiraient pas pour profiter de toutes les petites références planquées ici ou là, et jamais l’intensité ne faiblit.

Noir c’est noir (ou gris très foncé)

Pour autant, Lego Batman est aussi très fort sur le papier. On parle du scénario. Un script simple, qui réunit en gros tous les personnages de l’univers DC, en particulier ceux qui gravitent autour de la chauve-souris, pour organiser une baston XXL dans les rues d’une ville qui est aussi soumise à l’influence de plein de guests stars. Un peu sur le même mode que La Grande Aventure Lego. Les clins d’œil, aux films Batman précédents (et les piques), sont particulièrement savoureux, on en redemande et on nous ressert. À l’unisson avec l’action bien généreuse comme il se doit, le scénario enfile les vannes, nous fait marrer et, surprise, sait aussi faire une belle place à l’émotion. Rien d’original, mais une morale sur l’entraide et les valeurs de l’amitié qui a fait ses preuves et que le film fait sienne, en réussissant à donner de l’épaisseur à ces petits bonshommes de plastoc. Robin par exemple, qui est d’ailleurs doublé par Michael Cera, est l’un des garants de cette belle émotion qui perce de temps à autre. Alfred aussi, alias Ralph Fiennes. Et tiens, tant qu’on y est, Barbara Gordon itou, elle qui parle avec la voix de Rosario Dawson. N’oubliez pas, on a dit qu’il fallait voir le film en version originale. C’est important.
Un film avec des Lego qui émeut ? C’est bizarre non ? Pas tant que ça ! Car au fond, l’écriture, sous couvert d’une large dose d’humour hyper bien vu, bien méta mais pas uniquement, irrévérencieuse et inspirée, raconte une vraie histoire. Là encore dans la tonalité des comics. Les puristes peuvent y aller tranquille. Lego n’a pas changé Batman. C’est bien lui, flamboyant, orgueilleux, attachant et puissant. Batman quoi !

En Bref…
Dans la lignée de La Grande Aventure Lego, Lego Batman, Le Film impose une folie contagieuse absolument jubilatoire. Tout va très vite, on rigole souvent et beaucoup, le show est inventif et respectueux de ses (nombreuses) références. Plusieurs visions s’imposent pour pleinement profiter de tout ce que cet excellent Batman a à offrir. Ce Batman qui, pour rappel, est l’un des meilleurs. Cinéma et TV confondus. Si avec ça vous n’avez pas envie d’y aller…

@ Gilles Rolland

Lego-Batman-le-film  Crédits photos : Warner Bros. France

Par Gilles Rolland le 8 février 2017

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments