Critique] OVERLORD

CRITIQUES | 1 décembre 2018 | Aucun commentaire
Overlord-poster

Titre original : Overlord

Rating: ★★★☆☆
Origine : États-Unis
Réalisateur : Julius Avery
Distribution : Jovan Adepo, Wyatt Russell, Pilou Asbæk, John Magaro, Mathilde Ollivier, Iain De Caestecker, Dominic Applewhite…
Genre : Horreur/Action
Date de sortie : 21 novembre 2018

Le Pitch :
À quelques heures du débarquement en Normandie, un groupe de soldats américains est parachuté au-dessus d’un petit village français afin de détruite un point stratégique. Sur place, ils découvrent dans les sous-sols d’une église un laboratoire dans lequel d’atroces expériences sont menées…

La Critique d’Overlord :

Au départ envisagé comme un épisode de la saga Cloverfield, Overlord débarque finalement en salle en tant que long-métrage indépendant. Ne voyez donc pas ici un quelconque lien avec 10 Cloverfield Lane ou encore The Cloverfield Paradox car il n’y en a aucun. Au niveau de la narration en tout cas car J.J. Abrams est bien à la production dans tous les deux cas, lui qui a aussi contribué à l’élaboration de l’histoire d’Overlord, qui voit donc des soldats se frotter à des zombies nazis dans un petit bled de la France occupée. Overlord dont le trailer, rythmé par le Hell’s Bells d’AC/DC, laissait présager une sorte de transposition cinématographique du jeu-vidéo Wolfenstein, avec de l’action à gogo, du gore bien craspec, des nazis méchamment attaqués du bulbe et des G.I’s sévèrement burnés. Le problème, c’est que si le film sait se montrer méritant à quelques reprises, il finit aussi par décevoir…

La nuit des fous vivants

Overlord débute sur les chapeaux de roues avec une séquence de parachutage superbement agencée, car immersive et tendue à souhait. Après ça, le soufflet retombe déjà car on doit se farcir une exposition beaucoup trop longue dont le principal « mérite » est de parvenir à repousser le moment qu’on attend tous, à savoir l’arrivée des monstres, sans pourtant parvenir à se montrer passionnant. Il parait ainsi rapidement qu’avec quelques habiles coupes, Overlord aurait pu se montrer beaucoup plus percutant. Car le film dure presque 2 heures. Et 2 heures, c’est long quand on a rien d’autre à proposer que ce que le trailer montre, si ce n’est une tentative un peu vaine de donner de la substance à des personnages qui se montrent, malgré le bon boulot des acteurs, plutôt transparents et beaucoup trop conventionnels pour convaincre.

Zombie y-es tu ?

Et les zombies alors ? Quand ils se décident enfin à se montrer, ils sont à la hauteur. Plutôt furieux, ils opposent aux héros une résistance crédible mais encore une fois, le film déçoit car au final, la tension peine à se maintenir à un niveau acceptable et irrémédiablement, on s’ennuie un peu. Connu pour son sympathique quoiqu’un peu anecdotique Son Of A Gun, Julius Avery tente bien de donner du corps à son scénario beaucoup trop sage, notamment en en rajoutant des couches dans le gore, mais ça ne fonctionne pas vraiment. Overlord est un film d’horreur tout ce qu’il y a de plus classique, voire ordinaire, et son refus de sortir du cadre pour offrir un peu d’audace narrativement parlant nuit irrémédiablement au reste.
Les acteurs font le job, en particulier Jovan Adepo, très convainquant, les effets-spéciaux aussi, la réalisation est soignée mais le spectacle est un peu creux. Alors oui, parfois ça envoie avec la hargne espérée, les intentions sont bonnes et l’ensemble est dénué de cynisme, mais difficile de ne pas se dire, qu’entre d’autres mains, avec un peu plus d’originalité et de maîtrise au niveau du scénario, Overlord aurait pu être d’un tout autre calibre.

En Bref…
Divertissant, Overlord l’est assurément. Mémorable, beaucoup moins. La faute à un scénario trop linéaire, dont le manque d’audace nuit aux bonnes intentions du réalisateur, pour sa part, tout fait compétent.

@ Gilles Rolland

overlord   Crédits photos : Paramount Pictures France

Par Gilles Rolland le 1 décembre 2018

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments