[Critique] THE HOLE

CRITIQUES | 5 octobre 2012 | Aucun commentaire

Titre original : The Hole

Rating: ★★★★☆
Origine : États-Unis
Réalisateur : Joe Dante
Distribution : Nathan Gamble, Teri Polo, Haley Bennett, Chris Massoglia, Bruce Dern, John DeSantis, Peter Shinkoda…
Genre : Fantastique/Épouvante
Date de sortie : 5 octobre 2012 (DTV)

Le Pitch :
Une mère et ses deux enfants emménagent dans une jolie maison. Alors qu’ils font le tour du propriétaire, les deux frères découvrent dans la cave une trappe verrouillée. Ne résistant pas longtemps à ouvrir la trappe en question, ils mettent à jour un trou qui ne semble pas avoir de fond…

La Critique :
La sortie en catimini de The Hole (à ne pas confondre avec le huis-clos souterrain avec Keira Knightley), le nouveau film du réalisateur Joe Dante, est symptomatique. Symptomatique d’une industrie cinématographie qui, désormais, relègue quelques-uns de ses plus grands metteurs en scène au placard, sans qu’aucune explication valable ne vienne justifier cet état de fait. Résultat, Joe Dante, le type qui a quand même offert au cinéma des longs-métrages comme Gremlins, Piranhas, L’Aventure Intérieure, Hurlements ou le formidable Panic sur Florida Beach (qui a été réédité en blu-ray dans une somptueuse édition il n’y a pas si longtemps), est forcé de voir son film distribué comme un vulgaire navet de seconde zone. Pas de sortie en salles pour The Hole donc, qui atterrit chez nous trois ans après son tournage. Et c’est dommage ! Vraiment dommage.
D’une part car à la base, The Hole est en 3D et lorsqu’on veut voir chez soi un film en 3D, il faut avoir le matériel adéquat. Ce qui est loin d’être le cas de tout le monde. Pour une fois que la 3D était super bien exploitée, c’est le comble.
Ensuite, il a la qualité de The Hole, qui tutoie les sommets du genre et qui aurait bien entendu entièrement justifié une distribution dans les multiplexes. Quand on voit qu’on nous gave avec des avatars de Paranormal Activity, on frôle le scandale… Récemment, John Carpenter et son honnête The Ward ont connu le même (triste) sort.

Joe Dante donc, qui galère comme un âne à monter ses projets et qui se voit doté de budgets à peine dignes d’une publicité pour BMW. Pas de star dans The Hole donc et pas d’effets-spéciaux tape à l’œil. Coup de bol, Joe Dante est un génie et même sans fric, le bougre arrive à fournir une œuvre qui, visuellement, fait plus que tenir debout. The Hole impressionne par son inventivité et ses trouvailles. Dante revient à l’épouvante et en profite pour gâter ses fans en égrainant de multiples clins d’œil à ses films phares tout au long de son récit.
On pense alors forcement à Gremlins et à Hurlements, notamment dans cette faculté de placer ses enjeux au cœur d’une petit communauté américaine pas si paisible.
Pourtant écrit par le peu expérimenté Mark L. Smith ( même si il a signé le script du sympa Motel, avec Luke Wilson et Kate Beckinsale), The Hole s’apparente à un brillant retour vers le passé du cinéma fantastique. Du cinéma, mais pas seulement ,car la première référence du dernier Joe Dante s’impose d’elle-même. Il s’agit de La Quatrième Dimension. Comment ne pas penser à la série culte en pénétrant ce trou noir sans fin, qui a le pouvoir de vous confronter à vos peurs les plus profondes ?

Alors oui, The Hole aurait mérité mieux. C’est maintenant au public d’y faire honneur. Espérons que beaucoup sauront voir ici un petit bijou aussi modeste qu’efficace et honnête. Un film qui certes pâtit de son manque de moyens, car même le plus grand des génies ne peut multiplier les dollars, mais qui s’avère aussi jubilatoire que fédérateur. La famille est vivement conviée à se réunir autour de ce trou sans fond. Comme à la grande époque de Gremlins. Joe Dante soigne ses fans qui, quoi qu’on en dise restent nombreux. Il fait du cinéma. Du bon cinéma. Du cinéma qui ne pète jamais plus haut que son cul et qui dénote de son grand savoir-faire.
Et surtout, Joe Dante n’oublie pas de s’amuser. Ça se sent et c’est extrêmement communicatif. Alors on oublie la jaquette toute naze du DVD et on se jette sur The Hole !

@ Gilles Rolland

Crédits photos : Lancaster/Fäh/Litvak/Sotheran

Par Gilles Rolland le 5 octobre 2012

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments