[Critique] VOTRE MAJESTÉ

CRITIQUES | 21 janvier 2012 | Aucun commentaire

Titre original : Your Highness

Rating: ★★★☆☆
Origines : États-Unis
Réalisateur : David Gordon Green
Distribution : Danny McBride, Natalie Portman, James Franco, Rasmus Hardiker, Justin Theroux, Toby Jones, Zooey Deschanel, Charles Dance, Damian Lewis…
Genre : Comédie/Aventure/Fantastique
Date de sortie : 7 septembre 2011

Le Pitch :
Fabious est un chevalier sans peur et sans reproche (ou presque). Il gagne toutes les batailles et fait craquer les jouvencelles. Son frère, Thadeous est son antithèse parfaite. Adepte de la fumette et des filles de joie, ce dernier fait la honte de son Roi de père, qui se désespère de le voir prendre en main sa vie de manière plus noble. C’est lorsque la jeune et belle promise de Fabious se fait enlever par un méchant sorcier mégalomaniaque que Thadeous va devoir accompagner son frère en mission et peut-être réveiller le combattant qui sommeille (ou pas) en lui.

La Critique :
Mes aïeux quel casting ! Mais quel casting ! Une poignée prestigieuse de comédiens issus de la crème actuelle au service d’une comédie d’héroic-fantasy, voilà un truc qui pouvait déboucher sur un joyeux bordel jubilatoire. Et bien au final, il s’agit surtout d’un joyeux bordel. Où est la bonne poilante promise ? Mystère…

Cependant, il convient de faire la part des choses. Votre Majesté n’est pas non plus un gros naufrage même si parfois, nous n’en sommes pas très loin. On sent un désir exacerbé d’offrir au public un trip décomplexé mais le résultat à l’écran ne se traduit bien souvent que par une succession de scènes trash, jamais de bon goût et surtout pas souvent drôles.
Les acteurs ne sont pas à blâmer. Natalie Portman, ultra glamour, prouve qu’elle peut jouer n’importe quel rôle avec conviction et talent et Justin Théroux s’amuse visiblement à lancer des éclairs à tout va avec ses doigts. McBride, de son côté fait du McBride, ce que les fans apprécieront (même si ils sont rares de ce côté-ci de l’Atlantique); tandis que James Franco ballade son sourire ultrabrite avec une nonchalance aisée. La faute de ce semi-échec vient alors probablement du scénario, qui hésite entre les Monty Pythons et on ne sait trop quoi, sans arriver à installer de manière durable un rythme et un sens comique valable.
Sachez néanmoins que certaines scènes sont réussies, à l’image de celle qui voit nos héros affronter un Minotaure bien membré. Un Minotaure bien membré ? Ben finalement, il semblerait que cette image résume à elle-seule l’essence de Votre Majesté. Un long-métrage trash et cru, parfois amusant, rarement hilarant, qui sait se faire gore et qui tombe un peu à plat.

@ Gilles Rolland

 

Par Gilles Rolland le 21 janvier 2012

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments