[Critique] UNE FAMILLE SUR LE RING

CRITIQUES | 28 septembre 2019 | Aucun commentaire
Une-famille-sur-le-ring-poster

Titre original : Fighting With My Family

Rating: ★★★★☆

Origine : États-Unis

Réalisateur : Stephen Merchant

Distribution : Florence Pugh, Lena Headey, Nick Frost, Jack Lowden, Vince Vaughn, Dwayne Johnson, Stephen Merchant, Kim Matula…

Genre : Comédie/Drame

Durée : 1h49

Date de sortie : 7 août 2019 (DTV)

Le Pitch :

Saraya et son grand frère Zak sont, comme leurs parents, de grands fans de catch. C’est d’ailleurs en se donnant en spectacle sur les rings d’Angleterre qu’ils gagnent leur vie. Saraya et Zak qui un jour, ont l’opportunité de participer à un grand casting organisé par la WWE, la ligue américaine de catch professionnel. Espérant plus que tout être retenu, Zak voit finalement sa candidature rejetée. La jeune femme elle, est par contre invitée à rejoindre le camp d’entraînement. Ce qui ne manque de provoquer une rupture entre le frère et la sœur, jusqu’alors si proches. Histoire vraie…

La Critique d’Une Famille sur le Ring :

Issue d’une famille de catcheurs, Saraya Bevis a longtemps évolué au sein de la fédération créée par ses parents, combattant un peu partout dans son Angleterre natale avec son frère. Remarquée par la WWE, elle abandonne son nom de naissance pour devenir Paige et ne tarde pas à cumuler les titres. Une Famille sur le Ring raconte son histoire… Celle d’une jeune femme pleine d’ambition mais aussi celle d’une famille unie par un amour presque inconsidéré pour le catch…

Son ring, c’est l’Angleterre

Voir le (génial) comique britannique Stephen Merchant aux commandes d’un film sur le catch, qui plus est co-produit par la WWE, a quelque chose d’étonnant. Un choix audacieux et payant car ici, si l’histoire de la véritable catcheuse Paige est évidemment prise au sérieux, l’humour et les touches de second degré aident énormément le film à faire son chemin et à finalement gagner sur tous les fronts. Le fait que Merchant ait aussi écrit le scénario lui ayant permis de totalement s’approprier le récit afin de lui donner la forme voulue et nous livrer un savoureux mélange de comédie à l’anglaise, avec personnages hauts en couleurs à l’appui, et de success story à l’Américaine, avec juste ce qu’il faut de bons sentiments galvanisants. Une Famille sur le Ring ressemble donc bel et bien à Stephen Merchant, tout en rendant magnifiquement justice au parcours de la catcheuse Paige, ainsi qu’à la passion familiale pour ce spectaculaire sport.

Une-famille-sur-le-ring-Johnson-Vaughn

Victoire par K.O.

Sans prétendre révolutionner le genre, ne s’imposant jamais vraiment comme un véritable biopic mais cherchant plutôt à tabler sur des gimmicks remarquablement digérés pour construire l’architecture de son film, Stephen Merchant va au bout des choses sans jamais faillir. Sa grande force est d’avoir laissé libre court à ses excellents acteurs. Que ce soit le couple absolument délectable formé par Lena Headey et Nick Frost ou encore le touchant Jack Lowden, Vince Vaughn et bien sûr Dwayne Johnson. The Rock jouant ici son propre rôle, avec un second degré discret mais bien présent quant à son statut d’ancienne gloire des rings et d’actuel superstar du box-office (la vanne sur Vin Diesel est parfaite). Mais pour autant, s’il y en a une qui se démarque, c’est bien Florence Pugh. Vue dans l’intense Midsommar cet été, l’actrice trouve ici un rôle à la hauteur de son talent. Absolument parfaite, elle campe une Paige attachante, pleine de doutes mais aussi animée d’une puissante détermination. Véritable révélation du long-métrage, Florence Pugh trouve d’emblée le ton juste et ne cesse de surprendre. Que ce soit sur le ring ou en dehors.

Saut de la troisième corde

Une Famille sur le Ring ne s’adresse absolument pas en priorité aux fans de catch. Même si ces derniers devraient sans problème y trouver leur compte. Un peu comme pour Rocky, le catch est ici davantage un glorieux prétexte pour raconter la trajectoire d’un personnage entier, qui va, à la force de son courage et grâce à sa personnalité hors-norme, se faire non seulement une place au soleil mais surtout créer ses propres opportunités. Entre rires et larmes, punchlines et lieux communs réinventés, le film de Stephen Merchant sait se montrer attachant et fédérateur.

En Bref…

Une Famille sur le Ring est une flamboyante réussite. Drôle et émouvant, galvanisant et attachant, il réussit à toucher en plein cœur, sans trop en faire, en faisant notamment preuve d’une sincérité à toute épreuve et d’un profond respect pour ses personnages et son sujet.

@ Gilles Rolland

Une-famille-sur-le-ring-cast
Crédits photos : Metro Goldwin Mayer
Par Gilles Rolland le 28 septembre 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments