[Dossier] 10 monologues mémorables de l’histoire du cinéma

DOSSIERS | 20 août 2017 | 1 commentaire

L’Histoire du septième-art regorge de monologues mémorables. Des instants suspendus capables de nous coller la chair de poule, qui énoncent des vérités universelles comme dans Le Dictateur ou Will Hunting et Rocky Balboa, ou qui s’avèrent tout bonnement jubilatoires, comme dans Pulp Fiction, vibrants, comme dans Les Dents de la Mer ou Rambo, galvanisants, comme dans Rocky Balboa là encore et L’Enfer du Dimanche… Des dialogues remarquablement écrits et interprétés qui ont bien souvent suffit pour conférer films auxquels ils appartiennent un statut d’œuvre culte.
L’Histoire du septième-art regorge de monologues mémorables. En voici 10…

Rocky Balboa (Sylvester Stallone, 2006)

Rocky (John G. Avildsen, 1976)

Rambo (Ted Kotcheff, 1983)

Les Évadés (Frank Darabont, 1994)

Les Dents de la Mer (Steven Spielberg, 1975)

Pulp Fiction (Quentin Tarantino, 1994)

La 25ème Heure (Spike Lee, 2002)

True Romance (Tony Scott, 1993)

Will Hunting (Gus Van Sant, 1997)

L’Enfer du Dimanche (Oliver Stone, 1999)

Le Dictateur (Charlie Chaplin, 1945)

Le Seigneur des Anneaux – Le Retour du Roi (Peter Jackson, 2003)

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 20 août 2017

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Agid
Agid
1 année il y a

Vous oubliez que le plus grand monologue du cinéma est celui de rainu dans la femme du boulanger de Marcel pagnol les américains le plébiscitént Olson wells disait de raimu c est le plus grand acteur de son epoque