[Dossier] 2020 : le bilan de la rédaction !

DOSSIERS | 7 janvier 2021 | Aucun commentaire

L’année cinéma 2020 ne fut pas comme les autres. L’année tout court d’ailleurs. Les cinémas ont fermé puis ouvert à nouveau puis fermé. Ils le sont d’ailleurs toujours à l’heure où cet article est publié. Une première depuis l’invention du cinéma ! Forcément, les tops de la rédaction ne ressemblent pas à ceux de l’année dernière non plus, qui comptaient une majorité de films sortis en salles. Ici, c’est clairement l’inverse car si on fait exception du Cas Richard Jewell, de Clint Eastwood, de 1917, de Sam Mendes ou encore de The Gentlemen, de Guy Ritchie, sortis en début d’année, une grande partie des longs-métrages sont arrivés jusqu’à nous par le biais de la VOD ou des plateformes de streaming. Une crise sanitaire qui en revanche, n’a pas touché la production des séries TV qui se sont multipliées 12 mois durant. Quoi qu’il en soit, voici notre bilan 2020. Bonne année les amis ! On croise les doigts pour la réouverture des cinémas !

Gilles Rolland

TOP 2020

1 – 1917, de Sam Mendes

2 – UNCUT GEMS, de Benny et Josh Safdie

3 – GREENLAND, LE DERNIER REFUGE, de Ric Roman Waugh

4 – LE DIABLE TOUT LE TEMPS, d’Antonio Campos

5 – THE GENTLEMEN, de Guy Ritchie

6 – LAUREL CANYON, de Lisa Cholodenko

7 – THE HUNT, de Craig Zobel

8 – THE KING OF STATEN ISLAND, de Judd Apatow

9 – LE CAS RICHARD JEWELL, de Clint Eastwood

10 – JULIET NAKED, de Jesse Peretz

11 – LES 7 DE CHICAGO, d’Aaron Sorkin

12 – ON THE ROCKS, De Sofia Coppola

13 – LES QUATRE FILLES DU DR. MARCH, de Greta Gerwig

14 – ENRAGÉ, de Derrick Borte

15 – UNDERWATER, de William Eubank

16 – THE AERONAUTS, de Tom Harper

17 – SCANDALE, de Jay Roach

18 – TYLER RAKE, de Sam Hargrave

19 – LIGHT OF MY LIFE, de Casey Affleck

20 – GREYHOUND, d’Aaron Schneider

20 – (ex aequo) UNE ODE AMÉRICAINE, de Ron Howard

FLOP 2020

1 – CAPONE, de Josh Trank

2 – THE BABYSITTER 2 : KILLER QUEEN, de McG

3 – LA TERRE ET LE SANG, de Julien Leclercq

4 – NIGHTMARE ISLAND, de Jeff Wadlow

5 – AVA, de Tate Taylor

6 – COLOR OUT OF SPACE, de Richard Stanley

7 – GUNS AKIMBO, de Jason Lei Howden

8 – BIRS OF PREY, de Cathy Yan

9 – BLOODSHOT, de David S F Wilson

10 – MORT À 2020, d’Al Campbell et Alice Mathias

SÉRIES DE L’ANNÉE

1 – BETTER CALL SAUL – Saison 5

2 – LE JEU DE LA DAME

3 – THE CROWN – Saison 4

4 – OZARK – Saison 3

5 – THE GOOD PLACE – Saison 4

6 – THE HAUNTING OF BLY MANOR

7 – HUNTERS – Saison 1

8 – THE OUTSIDER – Saison 1

9 – AFTER LIFE – Saison 2

10 – THIS IS US – Saison 4

11 – TIGER KING

12 – TRUTH SEEKERS – Saison 1

13 – THE BOYS – Saison 2

14 – DASH & LILY

15 – RUN – Saison 1

AFFICHES DE L’ANNÉE

The-Gentlemen-poster

Le Jeu de la Dame

Le Diable tout le temps

The Gentlemen

FILM LE PLUS ATTENDU DE 2021

The Unbearable Weight of Massive Talent (le film où Nicolas Cage joue Nicolas Cage).

Nicolas Cambon

TOP 2020

1 – 1917, de Sam Mendes

2 – JOJO RABBIT, de Taika Waititi

3 – LE DIABLE TOUT LE TEMPS, d’Antonio Campos

3 (ex aequo) – LES 7 DE CHICAGO, d’Aaron Sorkin

4 – WAVES, de Trey Edward Shults

5 – THE GENTLEMEN, de Guy Ritchie

6 – UNCUT GEMS, de Benny et Josh Safdie

7 – BORAT, NOUVELLE MISSION FILMÉE: LIVRAISON BAKCHICH POUR RÉGIME DE L’AMÉRIQUE AU PROFIT AUTREFOIS GLORIEUSE NATION KAZAKHSTAN, de Jason Woliner

8 – THE KING OF STATEN ISLAND, de Judd Apatow

9 – QUEEN & SLIM, de Melina Matsoukas

10 – L’ADIEU, de Lulu Wang

11 – GREENLAND, LE DERNIER REFUGE, de Ric Roman Waugh

12 – SOUL, de Pete Docter et Kemp Powers

13 – THE HUNT, de Craig Zobel

13 – THE INVISIBLE MAN, de Leigh Whannell

14 – LES FILLES DU DOCTEUR MARCH, de Greta Gerwig

15 – ON THE ROCKS, de Sofia Coppola

16 – LE CAS RICHARD JEWELL, de Clint Eastwood

17 – UNE ODE AMÉRICAINE, de Ron Howard

18 – UNCLE FRANK, d’Alan Ball

19 – PLAY, d’Anthony Marciano

20 – EUROVISION SONG CONTEST: THE STORY OF FIRE SAGA, de David Dobkin

FLOP 2020

1 – 365 JOURS, de Barbara Białowąs et Tomasz Mandes

2 – SKY SHARKS, de Marc Fehse

3 – THE LAST DAYS OF AMERICAN CRIME, d’Olivier Megaton

4 – BRUTUS VS CESAR, de Kheiron

5 – CAPONE, de Josh Trank

6 – AVA, de Tate Taylor

7 – BLOODSHOT, de Dave Wilson

8 – LOVE, WEDDING, REPEAT, de Dean Craig

9 – THE BABYSITTER : KILLER QUEEN, de McG

10 – LA TERRE ET LE SANG, de Julien Leclercq

11 – TENET, de Christopher Nolan

12 – NOBODY SLEEPS IN THE WOODS TONIGHT, de Bartosz M. Kowalski

13 – FATMAN, de Ian et Eshom Nelms

14 – GUNS AKIMBO, de Jason Lei Howden

15 – YES, GOD, YES, de Karen Maine

16 – THE OLD GUARD, de Gina Prince-Bythewood

17 – BRONX, d’Olivier Marchal

18 – LE FLÉAU DE BRESLAU, de Patryk Vega

19 – EFFACER L’HISTORIQUE, de Benoît Delépine et Gustave Kervern

20 – BLACK WATER, d’Andrew Traucki

SÉRIES DE L’ANNÉE

LE JEU DE LA DAME

BETTER CALL SAUL – Saison 5

AFTER LIFE – Saison 5

THE HAUNTING OF BLY MANOR

OZARK – Saison 3

TIGER KING

HUNTERS – Saison 1

THE BOYS – Saison 2

NARCOS – MEXICO – Saison 2

I AM NOT OKAY WITH THIS – Saison 1

AFFICHES DE L’ANNÉE

Uncut Gems

1917

Da 5 Bloods (affiche façon street art)

Black Water: Abyss

Freaky

Tout Simplement Noir

Soul (l’affiche avec les touches de piano qui dessinent un escalier)

Mank

FILM LE PLUS ATTENDU DE 2021

Don’t Look Up, d’Adam McKay

Mathieu Laforgue

TOP 2020

1 – UNCUT GEMS, de Joshua & Ben Safdie

2 – THE GENTLEMEN, de Guy Ritchie

3 – MANK, de David Fincher

4 – LIGHT OF MY LIFE, de Casey Affleck

5 – ADIEU LES CONS, d’Albert Dupontel

6 – JOJO RABBIT, de Taika Waititi

7 – LE DIABLE, TOUT LE TEMPS, d’Antonio Campos

8 – LES 7 DE CHICAGO, d’Aaron Sorkin

9 – ÉNORME, de Sophie Letourneur

10 – BEASTIE BOYS STORY, de Spike Jonze

FLOP 2020

1 – THE LAST DAYS OF AMERICAN CRIME, d’Olivier Megaton

2 – UNDERWATER, de William Eubank

3 – BRUTUS VS CESAR, de Kheiron

4 – SONIC, de Jeff Fowler

5 – TENET, de Christopher Nolan

6 – BRONX, d’Olivier Marchal

7 – BLOOD SHOT, de Dave Wilson

8 – THE OLD GUARD, de Gina Pierce

9 – LUCKY, d’Olivier Van Hoofstadt

10 – AVA, de Tate Taylor

SÉRIES DE L’ANNÉE

1 – Saison 5 de BETTER CALL SAUL

2 – Saison 1 de THE LAST DANCE

3 – Saison 3 de OZARK

4 – Saison 4 de MR ROBOT

5 – Saison 1 de RAISED BY WOLVES

6 – Saison 1 de TRUTH SEEKERS

7 – Saison 8 de HOMELAND

8 – Saison 2 de THE MANDALORIAN

9 – Saison 1 de QUEEN’S GAMBIT

10 – Saison 1 de THE OUTSIDER

AFFICHES DE L’ANNÉE

Mank

3 From Hell

Beastie Boys Story

Drunk

Color out of Space

FILM LE PLUS ATTENDU DE 2021

The French Dispatch, de Wes Anderson

Kévin Lefebvre

TOP 10

1 – JOJO RABBIT, de Taika Waititi

2 – 1917, de Sam Mendes

3 – ADIEU LES CONS, d’Albert Dupontel

4 – UN DIVAN A TUNIS, de Manèle Labidi Labbé

5 – INVISIBLE MAN, de Leigh Whannell

6 – LE CAS RICHARD JEWELL, de Clint Eastwood

7 – BAD EDUCATION, de Cory Finley

8 – ANTEBELLUM, de Gerard Bush et Christopher Renz

9 – L’APPEL DE LA FORET, de Chris Sanders

10 – GREENLAND – LE DERNIER REFUGE, de Ric Roman Waugh

FLOP 10

1 – TERRIBLE JUNGLE, de Hugo Benamozig et David Caviglioli

2 – T’AS PECHO ?, d’Adeline Picault

3 – THE GRUDGE, de Nicolas Pesce

4 – THE RENTAL, de Dave Franco

5 – N’ECOUTE PAS, d’Ángel Gómez Hernández

6 – VOYAGE VERS LA LUNE, de Glen Keane

7 – LES LIENS MAUDITS, de Domenico Emanuele de Feudis

8 – AVA, de Tate Taylor

9 – VIVARIUM, de Lorcan Finnegan

10 – TENET, de Christopher Nolan

AFFICHES DE L’ANNÉE

Judy

Un divan à Tunis

Jojo Rabbit

Une Sirène à Paris

1917

Jérôme Muslewski

TOP 7

1 – MANK, de David Fincher

Fincher doit son film le plus fin à un grand scénariste (The Social Network écrit par Aaron Sorkin). Il délaisse ici la prêche New Age de Fight Club, The Game ou Gone Girl et se met en retrait, pour mettre en avant le travail des figures de l’ombre que sont les scénaristes des studios américains. Et y juxtapose un hommage à son paternel, justement scénariste ici. Et puis un film qui fait ravive la mémoire des frères Mankiewicz ou Ben Hecht a forcément son cœur à la bonne place.

2 – TENET, de Christopher Nolan

Nolan continue de creuser son sillon thématique et bien que l’on pensait avoir tout vu, il parvient encore à trouver une approche originale. De plus, sans tambour ni trompette, il court-circuite le débat stérile quant à la couleur de peau du prochain interprète de Bond avec ce démarquage habile de la saga 007.

4 – LE CAS RICHARD JEWEL, de Clint Eastwood

Clint continue sa série d’anti-super-héros, après Sully et 15h17 pour Paris, et nous rappelle encore une fois que les vrais héros ne sont pas forcément sans peur et sans reproche, ni même populaires. Et comme dans Sully, il décrit à nouveau le parcours kafka-esque de l’homme du jour face aux médias et au système.

5 – INVISIBLE MAN, de Leigh Whannell

Après un Upgrade malin et efficace, Leigh Whannell propose une mise à jour pertinente d’un archétype du Fantastique et manipule le spectateur aussi habilement que les personnages à l’écran.

6 – 1917, de Sam Mendes

Pas forcément très riche sur le fond mais virtuose sur la forme, comme cette incroyable traversée nocturne du village en ruine, qui restera comme un grand moment de bravoure cinématographique de l’année.

7 – THE GENTLEMEN, de Guy Ritchie

Alambiqué juste pour le plaisir, cette histoire à priori rabattue de trafiquants de drogue dégage une énergie et un plaisir de filmer communicatifs, après une longue parenthèse hollywoodienne en demi-teinte pour Guy Ritchie.

FLOP 9

1 – VOYAGE VERS LA LUNE Glen Keane

Convoquer Glen Keane pour lui demander de livrer un produit aussi puérile est une hérésie. Après un début « Disneyen » poussif, le film sombre ensuite dans les pires travers de l’animation grand-public, entre les Minions et les films Barbie. Car il ne faut pas se leurrer, en termes d’animation, l’idée ici est d’offrir une nounou gratuite pendant 1h20 aux parents, pas de faire du un bon film.

2 – BORAT 2, de Jason Woliner

Un film faussement subversif d’abord parce que scripté en grande partie et que les scènes « osées » (le concert au meeting républicain) manipulent l’image de façon à nous montrer des réactions qui n’ont pas eu lieu. Ou quand la bonne conscience s’abaisse à utiliser les mêmes méthodes que le mal qu’elle dénonce.

3 – SOUL, de Peter Docter & Kemp Powers

Pixar a déjà abordé ces thèmes (la spiritualité et notre vie intérieure, la mort, le sens de la vie) par le passé dans différents films. Soul ressemble à un patchwork décousu et oublie de raconter une histoire en se perdant dans des dissertations pseudo-adultes. Un film produit plus que réalisé.

4 – LES FILLES DU DOCTEUR MARCH, de Greta Gerwig

Le roman d’origine ne comprend pas de péripéties folles mais toutes les précédentes adaptations parvenaient à nous intéresser aux joies et malheurs de cette sororité. Ici, chacune des filles semble vouloir tirer la couverture à elle et la direction d’acteurs empruntant à la bonne vieille méthode Spielberg consistant à laisser les actrices se couper la parole pour faire plus « vrai » agace plus qu’elle ne convainc ici. Greta a voulu faire du Sofia, sans succès.

5 – L’EXTRAORDINARE MR ROGERS Marielle Heller

Le véritable Mr Rogers était mièvre à l’écran (et à la vie si l’on croit le film), mais après tout, il s’adressait aux enfants. Ériger cette mièvrerie en leçon de vie et remède contre le mal-de-vivre de notre époque n’aidera pourtant pas le spectateur à mieux vivre avec. Quant au personnage du journaliste, il est aussi bien écrit que dans un téléfilm de Noël, passant du cynisme total (bouh le vilain adulte) à une candeur fabriquée (retrouvons tous notre âme d’enfant)

6 – MULAN, de Niki Caro

Disney continue sa grande entreprise de rénovation de ses classiques animés, enterrant à chaque fois l’animation traditionnelle un peu plus profondément dans l’inconscient cinéphile collectif. Quant à la mise à jour féministe, on cherche encore car n’était-ce pas déjà ce que mettait en avant le film original ?

7 – EN AVANT, de Dan Scanlon

Ou quand Pixar fait du Dreamworks. Pixar a toujours crée des univers microcosmiques à la logique interne cohérente. En Avant ne raconte ni plus ni moins que l’histoire qu’une histoire de teenagers américains lambda, voire même médiocres. De cette fable d’heroic-fantasy urbaine, c’est surtout le côté urbain qui ressort. Toutes les créatures passent pour servir un gag et s’en vont – façon Shrek. John Lasseter, reviens !

8 – LES 7 DE CHICAGO, d’Aaron Sorkin

Très bon film. Alors pourquoi dans le flop ? Parce qu’Aaron Sorkin a beau être un scénariste admirable pour son refus de tout manichéisme dans sa façon d’écrire ses personnages, sa mise en scène rompt ici avec ce principe. Et puis, bien que basé sur une histoire vraie, Sorkin succombe à la facilité en défonçant une porte ouverte avec cette histoire destinée à un public convaincu d’avance. Spike Lee avec BlackKklansman mettait au moins les pieds dans le plat et finissait sur la choquante réalité de l’Amérique d’aujourd’hui.

Laurent Pécha

TOP 2020

1 – LES 7 DE CHICAGO, d’Aaron Sorkin

Aaron Sorkin n’est plus qu’un grand scénariste, c’est aussi un immense cinéaste. Chef-d’œuvre. Le seul de l’année.

2 – ADIEU LES CONS, d’Albert Dupontel

Albert Dupontel est notre cinéaste national le plus précieux.

3 – MADRE, de Rodrigo Sorogoyen

En 3 films, Rodrigo Sorogoyen met à l’amende la quasi totalité de ses confrères. De la graine de génie à l’image de sa tétanisante séquence d’ouverture en plan séquence.

4 – THE KING OF STATEN ISLAND, de Judd Apatow

The King of Staten Island Le meilleur film d’Apatow. Et de loin ! Terriblement humain et plus d’une fois bouleversant.

5 – 1917, de Sam Mendes

Une prouesse technique jamais gratuite car dotée d’une âme. Impressionnant de bout en bout.

6 – UNCUT GEMS, de Joshua et Ben Safdie

Adam Sandler livre une prestation anthologique dans un film qui vous prend aux tripes pour ne jamais vous lâcher.

7 – LE CAS RICHARD JEWELL, de Clint Eastwood

Clint est immense, il n’a plus rien à prouver depuis des décennies. Il se contente de faire des grands films.

8 – SOUL, de Pete Docter et Kemp Powers

On les pensait un peu en perte de vitesse depuis l’intégration chez Disney et bing, revoilà Pixar presque à son meilleur.

9 – MANK, de David Fincher

La force du cinéma de Fincher, c’est même quand il déçoit et laisse entrevoir de vraies faiblesses, il n’en demeure pas moins bien au dessus de la mêlée. On prend le pari que Mank va magnifiquement vieillir.

10 – LETTRE A FRANCO, d’ Alejandro Amenábar

L’oublié de presque tous. Et pourtant il fallait le voir car c’est la résurrection d’un cinéaste, Alejandro Amenábar, que l’on croyait perdu. Une œuvre aussi complexe que fascinante.

FLOP 2020

1 – THE CRAFT, de Zoe Lister-Jones

Les nouvelles sorcières Jason Blum est le cancer du cinéma d’horreur moderne acte 1.

2 – NIGHTMARE ISLAND, de Jeff Wadlow

Jason Blum est le cancer du cinéma d’horreur moderne acte 2.

3 – 365 JOURS

Mon amour pour 9 semaines 1/2 a encore grandi.

4 – BIRDS OF PREY, de Cathy Yan

… Warner/DC Comics touche le fond. Spoiler : ils vont faire plus fort en 2021.

5 – BLOODSHOT, de David S F Wilson

Vin Diesel continue de creuser sa tombe cinématographique.

6 – CONNECTÉS, de Romuald Boulanger

Grâce au covid, j’ai échappé à quasiment toutes les comédies françaises de l’année. Quasiment malheureusement ! Quand on pense que ce truc devait sortir en salles !?!!!!

7 – THE OLD GUARD, de Gina Prince-Bythewood

J’ai eu mal à ma Charlize. Le souvenir de Furiosa m’a permis de tenir.

8 – FORCE OF NATURE, de Michael Polish

J’ai eu mal à mon Mel. Le souvenir de Max m’a permis de tenir.

9 – PENINSULA, de Sang-ho Yeon

Impossible d’imaginer que son prédécesseur était une des plus belles surprises horrifiques de ces dernières années. Un ratage quasi intégral.

10 – THE LIE, de Veena Sud

Jason Blum est le cancer du cinéma d’horreur moderne acte 3.

SÉRIES DE L’ANNÉE

LE JEU DE LA DAME

Une merveille. Parfait de bout en bout. On n’a pas fini d’en parler. Et quel rôle exceptionnel pour Anya Taylor-Joy.

THE LAST DANCE

Le documentaire sportif le plus dingue de l’histoire. D’une richesse spectaculaire. Totalement addictif même si on n’est réfractaire à la balle orange.

UNORTHODOX

Une plongée ultra réaliste dans l’univers de la communauté juive ultra-orthodoxe portée par un petit bout de femme stupéfiante, Shira Haas.

THE UNDOING

Un casting prestigieux (Kidman et Grant sont épatants) pour un suspense qui tourne à plein régime en évitant les multiples sorties de route qui lui auraient été fatales.

UPLOAD

La relève d’un Black Mirror qui s’est considérablement essoufflée est là. Et en plus, c’est ultra drôle. Vivement la saison 2. Bonus : Love Life Parce que passer toute une saison à scruter la vie amoureuse et sexuelle d’une jeune femme incarnée par la sublime Anna Kendrick, ça fait un bien fou.

AFFICHE DE L’ANNÉE

The-queens-gambit-le-jeu-de-la-dame-poster

J’ai pas trop d’idée à part Le Jeu de la Dame et la chevelure rousse hypnotique d’Anya Taylor-Joy.

FILM LE PLUS ATTENDU DE 2021

Que l’on puisse voir des films en salles suffira déjà à mon bonheur mais surtout si le West Side Story de Spielberg peut bien sortir…car deux ans sans un film de Steven, c’est juste pas possible.

@ La rédaction

Par Gilles Rolland le 7 janvier 2021

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments