[Dossier] Tous les films de la saga Halloween classés du pire au meilleur

DOSSIERS | 29 octobre 2017 | Aucun commentaire
halloween-kirk-mask-promotional

À l’heure où John Carpenter bosse en tant que producteur au retour d’Halloween sur le devant de la scène, en compagnie de David Gordon Green et de Danny McBride, et puisque c’est Halloween, retour sur la franchise de Michael Myers, le tueur au masque blanc d’Haddonfield. Une saga pas franchement folichonne du début à la fin qui a commencé en fanfare avant de se prendre le mur un certain nombre de fois…

11 – Halloween : Resurrection

Une purge intégrale malgré la présence de l’iconique Jamie Lee Curtis. Surfant de manière totalement opportuniste sur la mode de la télé-réalité ce film permet en outre de voir Busta Rhymes faire du kung fu et s’avère aussi tragiquement con que parfaitement oubliable.

via GIPHY

10 – Halloween 6 : La Malédiction de Michael Myers

C’est le dernier film de la saga dans lequel apparaît l’emblématique Donald Pleasance, qui reprend ainsi une ultime fois le rôle du Dr. Loomis, l’antagoniste principal de Michael Myers. Malgré cela, triste spectacle que ce sixième épisode. Anecdotique et relativement torché à la va-vite.

via GIPHY

9 – Halloween 3 : Le Sang du Sorcier

Le seul Halloween dans lequel n’apparaît pas Michael Myers. Quel intérêt d’avoir conservé le même titre ? Cela dit, le spectacle reste honorable. Sa place dans ce top étant principalement justifiée par son caractère hors-sujet.

via GIPHY

8 – Halloween 5 : La Revanche de Michael Myers

Pas bon du tout mais regardable. C’est ainsi que l’on pourrait résumer cette cinquième suite, qui offre néanmoins quelques scènes qui pimentent un peu le tout. Réalisé en pilotage automatique, Halloween 5 est un slasher tout ce qu’il y a de plus quelconque.

via GIPHY

7 – Halloween 2 (2009)

Traversé de scènes hypnotiques complètement aux fraises, Halloween 2, de Rob Zombie, a signé l’arrêt de mort d’une nouvelle franchise, pourtant remarquablement entamée par un premier volet furieux et audacieux. Ici, c’est tout l’inverse ; Zombie tente bien des trucs mais il dilue trop son propos et au final, son film pédale dans la semoule et trébuche un nombre incalculable de fois au point de provoquer tout du long, et ce quasiment dès le début, un ennui poli.

via GIPHY

6 – Halloween, 20 ans après

Pas forcément mauvais de fond en comble, ce « retour aux fondamentaux », avec Jamie Lee Curtis, est une sorte de Scream-like assez vain. Ironique vu que Scream est lui même un hommage à Halloween, de John Carpenter et autres cadors de l’époque. En soit ce H20 est un film d’horreur sans scènes vraiment horrifiques, avec des ados, étudié pour cartonner auprès des ados.

via GIPHY

5 – Halloween (2018)

Assez décevant car manquant réellement d’audace et donc de caractère, cette suite directe du premier volet reste quand même efficace. Notamment grâce aux scènes gore bien jusqu’au-boutiste, à Jamie Lee Curtis, bien badass, et à un Michael Myers plutôt en forme.

via GIPHY

4 – Halloween 4 : Le Retour de Michael Myers

Sous-estimé, Halloween 4 est pourtant l’un des épisodes les plus efficaces de la saga. Sans se prendre la tête, bénéficiant de la présence de la jeune Danielle Harris et de Donald Pleasance, le vrai pilier de la franchise, il fait office de slasher tout à fait honnête. Brutal et premier degré à souhait.

via GIPHY

3 – Halloween 2 (1981)

Angoissant, exploitant relativement bien son cadre (un hôpital, la nuit), Halloween 2 fut, on le sait, en majeure partie réalisé par John Carpenter, bien que ce soit le nom de Rick Rosenthal qui figure au générique. Pas étonnant qu’il soit bon. Suite directe du premier volet, Halloween 2 ne prend pas de détour et offre quelques meurtres particulièrement violents. C’est tout ce qu’on demande.

via GIPHY

2 – Halloween (2007)

Rob Zombie explore la mythologie du personnage et tente de justifier ses forfaits. Au final, ça marche. Moins mystérieux et donc moins inquiétant que celui de Carpenter, ce remake gagne ses galons grâce à la personnalité de son réalisateur, qui habite tous les plans.

via GIPHY

1 – Halloween : La Nuit des Masques

Un classique absolue. Une partition de maître. Un film d’épouvante sans concession, parfaitement mis en scène, emblématique, effrayant et intemporel. L’un des meilleurs films des années 70 et bien sûr l’un des meilleurs de John Carpenter, ici dans une forme exceptionnelle.

via GIPHY

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 29 octobre 2017

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments