[Dossier] Les 10 pires Présidents des États-Unis au cinéma

DOSSIERS | 22 janvier 2017 | Aucun commentaire

Le président des États-Unis d’Amérique a maintes fois été représenté au cinéma. Dans des biopics comme Lincoln, Nixon ou W. mais pas seulement. Beaucoup d’acteurs ont ainsi interprété des présidents fictifs qui, de temps à autres, cristallisaient une certaine réalité, des craintes ou des espoirs, correspondants au sentiment dominant (ou non) de l’époque. Alors que la Maison Blanche a accueilli ce vendredi 20 janvier son nouveau locataire, voici un listing des 10 pires présidents du septième-art. Dix hommes qui, d’une certaine façon, font aujourd’hui écho à notre réalité. Qu’ils fassent rire, peur ou qu’ils incarnent une vision bien particulière du pouvoir…

1 – Greg Stillson (Martin Sheen, Dead Zone)
Arriviste, Stillson est prêt à tout pour accéder au poste suprême. Un homme de pouvoir animé des pires intentions, lâche et dangereux.

via GIPHY

2 – Thomas Benson (Lloyd Bridges, Hot Shots! 2)
C’est un bon gars, mais il faut bien reconnaître qu’il est aussi complètement à côté de la plaque. Des plaques d’ailleurs, il en a un peu partout dans le corps, lui qui participé à tout un tas de conflits dans le monde lors de sa tumultueuse jeunesse.

via GIPHY

3 – George W. Bush (Josh Brolin, W.)
Lui, on le connaît bien. Pas besoin d’en dire plus vu qu’il a réellement exercé.

via GIPHY

4 – Dwayne Elizondo Mountain Dew Herbert Camacho (Terry Crews, Idiocracy)
Un homme de spectacle complètement aux fraises, violent et vulgaire qui n’aime rien tant que prêcher sa propre idée de la démocratie lors de shows tapageurs, arme lourde au poing et muscles bien huilés.

via GIPHY

5 – James Dale (Jack Nicholson, Mars Attacks!)
Dépassé, incompétent, il prend souvent les mauvaises décisions et est en plus extrêmement lâche.

via GIPHY

6 – Baxter Harris (Leslie Nielsen, Scary Movie 3 et 4)
Pas vraiment populaire pour son Q.I., il est systématiquement à l’ouest, mais avance coûte que coûte en multipliant les gaffes et les dommages collatéraux.

via GIPHY

7 – Le Président des États-Unis (Donald Pleasance, New York 1997)
Chez John Carpenter, le président n’a rien de sympathique. Il symbolise plutôt l’ingratitude et le cynisme. C’est un couard qui n’a que peu de considération pour ses concitoyens.

via GIPHY

8 – Le Président des États-Unis (Cliff Robertson, Los Angeles 2013)
Un tyran égoïste et fanatique prêt à sacrifier sa propre fille au nom du drapeau.

via GIPHY

9 – Le Président des États-Unis (Billy Bob Thornton, Love Actually)
Un président outrecuidant et séducteur qui s’intéresse bien plus à la gent féminine qu’aux questions politiques. Il n’hésite d’ailleurs pas à faire valoir sa position pour arriver à ses fins. Son truc ? Le droit de cuissage !

via GIPHY

10 – Merkin Muffley (Peter Sellers, Dr Folamour)
Pas le plus détestable du lot mais l’un des plus impuissants. C’est après tout lui qui n’a pas été capable d’éviter le pire quand le monde était sur point de basculer, alors que les États-Unis et la Russie se faisaient la guerre.

via GIPHY

Par Gilles Rolland le 22 janvier 2017

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments