[Dossier] Petites-amies de super-héros : un statut à risque

DOSSIERS | 23 juin 2013 | Aucun commentaire

Elles côtoient au plus près les super-héros, vivent dans leur ombre et n’ont pas de super-pouvoirs. Elles, ce sont les petites amies, qui deviennent éventuellement les épouses de ces sauveurs de l’humanité déguisés, adulés de toutes et de tous. Pourtant, loin d’être de simples faire-valoir, quelques-unes de ces girlfriends tiennent un rôle prépondérant dans la vie de leur homme.
C’est vers elles que le héros regarde quand les choses tournent au vinaigre et ce sont elles qui habitent leur cœur, parfois avant l’intégralité de l’espèce humaine qu’ils se sont jurés de protégés par le biais d’un contrat tacite qui va avec leur super-condition.
Qu’elles se nomment Mary-Jane, Pepper Potts ou Lois Lane, ces super-girlfriends occupent une place importante dans la mythologie du héros qu’elles accompagnent. Elles sont indispensables et de plus indissociables de l’image des Iron Man, Superman et autre Spider-Man.

À l’occasion de la sortie en salle de Man of Steel (Critique ICI), la renaissance de Superman selon Zack Snyder et Christopher Nolan, petit tour d’horizon de ces petites-amies de super-héros. Pas un listing complet, mais un panorama des plus fameuses. Celles qui ont réussi, sans super-pouvoirs (dans un premier temps pour certaines), à s’imposer dans un monde d’hommes forts…

LOIS LANE

lois-lane-comics

C’est en 1938 dans le premier numéro d’Action Comics, que la journaliste star du Daily Planet Lois Lane, fait son apparition. Rebelle, dotée d’un esprit de franc-tireur et ambitieuse, Lois Lane incarne l’antithèse parfaite de la ménagère soumise à son homme. Indépendante, elle fait passer sa carrière avant tout autre chose et ne se laisse pas marcher sur les pieds.
Dans le comics, Lois Lane travaille donc au Daily Planet, où elle côtoie Clark Kent, sans savoir qu’il s’agit de Superman, le héros de Metropolis. Il lui suffit de porter le costume, des lunettes et de modifier un poil sa coiffure et l’illusion est parfaite. Et le fait que Lane soit plus ou moins l’attachée de presse du super-héros de change rien. Amoureuse de Superman, Lois Lane considère par contre Clark Kent comme un simple collègue, bien qu’elle ait avec ce dernier de nombreuses affinités.
Elle possède également la faculté toute particulière de se fourrer dans les pires situations, juste pour que son kryptonnien de boyfriend vienne lui sauver la mise à répétition.

Margot Kidder

Margot Kidder

Au cinéma et à la télé, Lois Lane a logiquement connu plusieurs incarnations.
À commencer par Margot Kidder, qui tiendra le rôle dans Superman de Richard Donner, aux côtés de Christopher Reeve et dans ses trois suites. Pour le meilleur et pour le pire donc.
Très fidèle à son modèle de papier, la Lois de Margot Kidder reflète exactement les caractéristiques du personnage tel qu’il a été pensé à ses débuts par Jerry Siegel.

Lois-Lane-Teri-Hatcher

Teri Hatcher

Vient ensuite Teri Hatcher, la desperate housewives, qui tînt le rôle pendant quatre saisons, soit 88 épisodes, de la série Lois & Clark. Elle aussi très fidèle à la Lois Lane des Comics, la Lois de Teri Hatcher craque à fond les bananes pour Superman (ici campé par Dean Cain) sans rester insensible aux avances implicites de Clark Kent avec lequel elle se marie en fin de série. Ils ont également un enfant ensemble dans l’ultime épisode.
Principalement connue chez les cinéphiles joyeusement déviants pour son striptease dans le film Tango & Cash, où elle avait pour frère Sylvester Stallone et pour boyfriend Kurt Russell, Teri Hatcher explose dans Lois& Clark dans un rôle taillé sur mesure. Ensuite, elle explosera à nouveau dans le show de Marc Cherry, Desperate Housewives, mais restera pour les fans de cette série un poil superficielle mais néanmoins attachante, l’une des Lois Lane les plus emblématiques.

Erica Durance

Erica Durance

Toujours à la télévision, Erica Durance a tenu le rôle dans la série Smallville. Série censée illustrer les années adolescentes de Clark Kent, avant que celui-ci ne devienne Superman, qui s’étala sur 10 saisons relativement bordéliques. Suivant grossièrement le récit d’origine, Smallville se permet en effet quelques libertés non négligeables, pour, entre autres, pouvoir mettre en scène les personnages clés de l’univers de Superman, parmi lesquels Lex Luthor, le légendaire méchant et bien sûr Lois Lane.
Alors qu’il n’est censé rencontrer Lois Lane que lorsqu’il est déjà Superman et qu’il entre au Daily Planet en tant que journaliste, Clark Kent rencontre ici déjà la reporter de charme dans ses jeunes années. Il va même jusqu’à avoir une aventure avec elle, ce qui n’est pas censé arriver avant un bon bout de temps après le début du CDI de Kent au Daily Planet. Une différence majeure parmi d’autres, pour un show qui mélange tout avec une assurance folle.

La parenthèse Lana Lang

Kristin Kreuk

Kristin Kreuk

À noter aussi que dans Smallville, même si Lois Lane tient un rôle important, ce n’est pas elle la fille qui fait vibrer en premier lieu le cœur du jeune homme d’acier. Apparue pour la première fois dans le comics Superboy numéro 10, Lana Lang est connue des fans pour avoir été la première amoureuse du jeune Clark Kent. Outre dans Smallville, où elle est interprétée par Kristin Kreuk (et où elle finit par posséder des super-pouvoirs, comme dans certains comics, ce qui la rend aussi spéciale et un poil hors sujet dans le présent dossier), Lana Lang a été aperçue dans Superman de Richard Donner et dans Superman III, mais aussi dans Lois & Clark et dans le récent Man of Steel, où on peut furtivement l’apercevoir dans la scène du bus, alors que Clark Kent est un jeune adolescent.

Kate Bosworth

Kate Bosworth

Kate Bosworth prend le relais dans Superman Returns de Bryan Singer et essuie les plâtres. En effet, malgré ses nombreuses qualités, cette tentative de continuité avec les Superman de Richard Donner est un échec commercial et public. Forcement, la performance de Kate Bosworth passe inaperçue. Pourtant, la jolie comédienne, taillée pour le job, incarne une Lois Lane un poil différente. Une Lois Lane mature, presque mariée et mère d’un petit garçon. Une Lois Lane qui a appris à vivre sans Superman, quand ce dernier s’est barré dans les étoiles pour chercher les traces de sa planète disparue. Plus posée, mais pas trop non plus, la Lois de Superman Returns est une femme accomplie. Titulaire du Prix Pulitzer et très investie dans une carrière qu’elle doit faire cohabiter avec sa vie de famille, Lois reste quand même fidèle à ses idéaux.
Mélange de fragilité et de bravoure, la Lois de Kate Bosworth s’impose comme l’une des plus crédibles. En soi tout à fait raccord avec le cahier des charges du personnage.

Amy Adams

Amy Adams

Dans Man of Steel, Lois Lane prend les traits d’Amy Adams. Un film ultra-spectaculaire et bien bourrin qui oublie malheureusement d’accorder de l’importance à la petite-amie de Superman. Ici, Lois Lane, si elle est omniprésente, incarne à la fois la co-équipière du héros, mais aussi sa moitié. Un statut un peu bâtard qui débouche sur un personnage un peu « boulet », pour autant remarquablement interprété par l’intense Amy Adams, qui fait ce qu’elle peut avec un scénario qui ne lui laisse pas les coudées assez libres pour s’exprimer pleinement. Là aussi tenace, voire carrément acharnée, quand elle escalade un glacier ,en pleine nuit, pour suivre Clark Kent alors qu’il cherche un vaisseau kryptonien échoué sur la banquise, Lois, dans Man of Steel, plonge les mains dans le cambouis et prend directement part à l’action. Le hic, c’est que le scénario ne justifie jamais pleinement son implication et qu’au final, le personnage est un peu vidé de sa substance. Un fait d’autant plus regrettable qu’il s’agit certainement du rôle principal le plus mal écrit du lot.

PEPPER POTTS

pepper_potts_by_jonhughes

Virginia « Pepper » Potts montre son joli minois pour la première fois en 1963, dans le quarante-cinquième numéro de Tales of Suspense où elle occupe la fonction de secrétaire de Tony Stark, alias Iron Man. Alors que dans les films, où Pepper est interprétée par l’actrice Gwyneth Platrow, sa relation amoureuse avec Tony Stark intervient rapidement, ce n’est pas le cas des comics, qui choisissent d’entretenir le suspens à ce sujet pendant très longtemps. C’est ainsi que dans la BD, Pepper et Happy Hogan (joué par Jon Favreau dans la trilogie) se marient (puis divorcent), sans que Tony Stark ne sois jamais bien loin.

Pepper-Potts

Gwyneth Paltrow

À la fois conseillère et « conscience » de Stark, Pepper Pots reste relativement éloignée des affaires héroïques de son patron, jusqu’au jour où elle endosse l’armure, avant de se voir dotée de super-pouvoirs suite aux expérimentations du docteur Aldrich Killian (Extremis).
Dans les comics publiés après le film, Pepper est aussi atteinte par des éclats de shrapnels et se voit greffer un électro-aimant par Tony Stark, ce qui lui confère des pouvoirs. Elle lévite et peut utiliser le champs magnétique de la terre… Tout un programme !
Trouvant grâce à Gwyneth Paltrow une incarnation haut de gamme, Pepper Potts fait aussi une apparition dans Avengers, de Joss Whedon, mais n’y fait rien de particulier, si ce n’est de se languir de Tony Stark et de s’inquiéter pour sa sécurité.

JANE FOSTER

jane-foster-comics

Infirmière puis docteur, dans les comics, où elle apparaît à partir de 1952 (dans Journey Into Mystery), Jane Foster est la petite-amie attitrée de Thor. Dans les films tout du moins, car dans les bd, les faits sont légèrement plus compliqués. Notamment car dans les comics, Thor, après avoir été viré du Royaume d’Asgard pour cause d’arrogance aiguë, est enfermé sur Terre, dans le corps d’un toubib infirme, nommé Donald Blake. Blake qui embauche Jane Foster, avant de redevenir Thor et de faire ce qu’il a faire avec son gros marteau et son petit casque ailé.

Natalie-Portman-Jane-Foster

Natalie Portman

Au cinéma, Jane Foster est interprétée par Natalie Portman. Dans le premier film, réalisé par Kenneth Branagh, Jane Foster n’est plus docteur, mais astrophysicienne. Elle assiste à l’arrivée de Thor sur Terre et devient assez rapidement l’élue de son cœur. Dans le second volet, Jane Foster (toujours interprétée par Natalie Portman) se barre sur Asgard avec son homme, rattachant un poil les wagons avec les comics (où la belle va aussi sur Asgard et se voit temporairement dotée de super-pouvoirs).

BETTY ROSS

Betty_ross_

Jouée successivement par Jennifer Connelly et par Liv Tyler, dans Hulk, d’Ang Lee et dans L’Incroyable Hulk de Louis Leterrier, Betty Ross est la petite-amie du docteur Bruce Banner. Apparue sur le papier dans le comics Incredible Hulk numéro 1, en 1962, Betty Ross apprend assez vite les problèmes de gestion de la colère de son fiancé et devient même carrément Red She-Hulk (une Hulk femme rouge et non verte), dans la saga Fall of the Hulks.

Betty Ross

Liv Tyler

Liée inextricablement au destin du géant vert, Betty Ross doit aussi gérer un paternel plutôt colérique, puisqu’il s’agit du fameux Général Thunderbolt Ross, joué par William Hurt dans L’Incroyable Hulk.

MARY-JANE WATSON

Mary_Jane-comics-2

Rousse incendiaire, interprétée au cinéma par Kirsten Dunst dans la trilogie de Sam Raimi, Mary-Jane Watson est une actrice (qui joue aussi de temps en temps les mannequins), connue pour fréquenter Peter Parker, alias Spider-Man. Elle est introduite pour la première fois dans le comics The Amazing Spider-Man numéro 42 en 1966, soit un an après Gwen Stacy, une autre petite-amie clé de l’Homme-Araignée, sur laquelle nous reviendrons.

Kirsten Dunst

Kirsten Dunst

Dans les films de Sam Raimi, Mary-Jane fréquente Harry Osborn avant de succomber au charme juvénile de Peter Parker. À noter que Mary-Jane n’apparaît pas dans Amazing Spider-Man, le reboot de Marc Webb.

GWEN STACY

Gwen-Stacy-comics

Née sur le papier fin 1965, dans le numéro 31 d’Amazing Spider-Man, cette fille d’un policier à la retraite apparaît pour la première fois au cinéma dans Spider-Man 3 de Sam Raimi, où elle est incarnée par Bryce Dallas Howard. En revanche, en tant que première petite-amie officielle de Peter Parker, elle est le personnage féminin principal d’Amazing Spider-Man, dans lequel Emma Stone qui lui prête ses jolis traits.

Bryce Dallas Howard

Bryce Dallas Howard

Emma Stone

Emma Stone

CAROL FERRIS

CarolFerris-Green-Lantern

Au cinéma, la petite-amie de Green Lantern est une humaine comme les autres, tandis que dans les publications de DC Comics, elle devient rapidement Star Sapphire, avec tous les super-pouvoirs qu’un tel nom sous-entend. Elle est interprétée par Blake Lively dans le film vert fluo de Martin Campbell et incarne avec une noblesse toute rétro, la petite amie de super-héros typique.

Blake Lively

Blake Lively

À noter que désormais, chez DC, Green Lantern, connait suivant les saga plusieurs incarnations (Hal Jordan (celui du long-métrage)/Alan Scott/Guy Gardner/John Stewart/Kyle Rayner). Récemment, DC a introduit via Green Lantern, le premier super-héros gay de leur univers.

Et Batman dans tout ça ?

 Bruce-Wayne-Batman

Concernant Batman, alias Bruce Wayne, difficile de lister toutes ses conquêtes, puisque le bougre ne s’est pas franchement économisé en tant que milliardaire amateur de femmes (du moins lorsqu’il ne porte pas le costume du Chevalier Noir). Dans tous les films où il apparaît, le personnage de Bruce Wayne a fréquenté des femmes interprétées successivement par Kim Basinger, Nicole Kidman, Elle McPherson, Katie Holmes ou encore Maggie Gyllenhaal. Au sujet de ces deux dernières, il est important de souligner qu’elles caractérisent dans les films de Christopher Nolan (Batman Begins et The Dark Knight), une avancée notable dans le rôle des femmes dans l’univers du Chevalier Noir. Toutes deux (elles interprètent d’ailleurs le même rôle) tiennent un vrai rôle et influent sur le héros par une implication renforcée, qui leur permet de sublimer le simple statut de femme objet.

katie_holmes_batman-begins

Katie Holmes (et Jack Gleeson, alias Joffrey Baratheon de Game of Thrones)

Comme indiqué dans l’introduction, ce petit panorama n’évoque pas les girlfriends super-héroïnes à proprement parler. Normal donc que des personnages comme Elektra, Emma Frost, Jean Grey, Rogue ou Black Widow (la Veuve Noire) soient absents…

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 23 juin 2013

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments