[Dossier] Top 10 des meilleurs personnages de la saga Rocky (Creed inclus)

DOSSIERS | 13 janvier 2019 | Aucun commentaire
Rocky-cast

La saga Rocky se poursuit au cinéma par l’intermédiaire du spin-off Creed, dont la suite vient enfin d’arriver chez nous. Creed II qui voit le retour du personnage d’Ivan Drago, toujours interprété par Dolph Lundgren, puisque c’est le fils de ce dernier qu’Adonis doit affronter.
Une bonne occasion pour tenter d’établir un top des meilleurs personnages de la saga. Et si le premier est prévisible et devrait mettre tout le monde d’accord, ce ne sera peut-être pas le cas pour les suivants…

1 – Rocky Balboa (Sylvester Stallone)

Forcément. Le pilier de la saga. Rocky Balboa, le gaucher de Philadelphie. L’Étalon Italien. Le personnage le plus emblématique de Sylvester Stallone, qu’il créa après avoir vu à la télévision Chuck Wepner, un boxeur de seconde zone, envoyer au tapis le champion Mohamed Ali. Rocky qui est d’ailleurs plus qu’un simple personnage. Balboa, c’est l’alter ego de Sly. Celui dont la trajectoire a invariablement suivi la sienne, avec ses hauts et ses bas. Rocky, ou l’outsider le plus flamboyant et mémorable du cinéma américain.

via GIPHY

2 – Paulie Pennino (Burt Young)

Présent dans tous les films de la saga Rocky, Paulie est par contre absent de Creed et logiquement de Creed II. Un personnage savoureux au possible, drôle mais aussi touchant parfois, quand il met l’humour et les sarcasmes de côté, pour ouvrir son cœur. Plus grave dans Rocky, il évolue par la suite et a su s’imposer comme un élément indispensable de la franchise. L’interprétation magistrale de Burt Young y est bien sûr pour beaucoup.

via GIPHY

3 – Adrian Pennino (Talia Shire)

Talia Shire, la sœur de Francis Ford Coppola, a trouvé le rôle de sa vie en incarnant Adrian, l’épouse de Rocky Balboa. Adrian qui a su briller par elle-même en incarnant une sorte de point d’ancrage dans la vie de Rocky mais aussi dans la saga. Et même quand elle n’est plus là, à partir du sixième volet, son influence ne cesse de se faire sentir. Elle est par ailleurs au centre de quelques-unes des séquences les plus mémorables de la saga.

via GIPHY

4 – Mickey Goldmill (Burgess Meredith)

Borné, dur, pugnace mais aussi attachant, Mickey est bien sûr l’un des plus grands personnages de la saga Rocky. Présent dans les trois premiers volets, il revient à l’occasion d’un flash back déchirant dans le cinquième épisode. Mickey qui doit également beaucoup à l’interprétation sans faille (et sans filtre) du monumental Burgess Meredith.

via GIPHY

5 – Apollo Creed (Carl Weathers)

Au début plutôt fantasque et vantard, Apollo change après son premier combat contre Rocky. L’occasion pour son interprète, le solide Carl Weathers, de faire évoluer son jeu. Meilleur ami de Rocky dans Rocky III et Rocky IV, son influence se fait aussi sentir dans les deux Creed. Sans aucun doute le plus grand rôle de Carl Weathers.

via GIPHY

6 – Adonis Creed (Michael B. Jordan)

Particulièrement touchant dans Creed, Adonis marche ensuite dans les pas de son mentor Rocky et fait preuve d’une certaine outrecuidance dans Creed II, avant de se recentrer. Physiquement impressionnant, Michael B. Jordan a su venir se greffer avec talent à l’univers de Rocky, jusqu’à parvenir à créer un certain mimétisme avec le personnage d’Apollo. Tout en rage contenue, frustration et désir de s’élever, Adonis est parfait en nouveau pilier de la saga Creed.

via GIPHY

7 – Ivan Drago (Dolph Lundgren)

Si Drago arrive avant Clubber Lang, c’est tout simplement car le personnage prend véritablement une autre ampleur dans Creed II. La « faute » au scénario co-écrit par Sly mais aussi à Dolph Lundgren qui depuis Rocky IV a pris du plomb dans l’aile et a su saisir la balle au bond pour faire évoluer Drago et lui insuffler une émotion inédite.

via GIPHY

8 – Clubber Lang (Mister. T.)

Bourrin, violent, rentre-dedans… Quand Clubber Lang déboule dans la saga, on ne voit que lui. Physiquement spectaculaire, il insuffle beaucoup d’énergie dans Rocky III et constitue un challenger de poids pour Balboa. Le seul rôle d’envergure de Mister T. au cinéma. Un des « méchants » les plus iconiques du cinéma des années 80.

via GIPHY

9 – Tommy Gunn (Tommy Morrison)

Sylvester Stallone a repéré Tommy Morrison sur le ring. Jeune prodige de la boxe, Morrison accepte de jouer Tommy Gunn et devient donc à l’écran le poulain d’un Rocky vieillissant de retour à Philadelphie après de sérieuses déconvenues financières. Difficile à gérer sur le plateau car véritablement habité par son rôle (il casse la mâchoire d’un cascadeur et les orbites d’un autre), Morrison parvient à s’imposer grâce à sa présence physique et à une certaine candeur, pour le coup tout à fait à propos. Et tant pis si beaucoup de fans n’aiment pas le cinquième volet.

via GIPHY

10 – Bianca (Tessa Thompson)

Plus qu’un love interest basique pour le personnage de Michael B. Jordan, Bianca a su se faire sa place dans la dynamique de la saga Creed. Tessa Thompson, servie par une écriture sensible et pertinente, a trouvé ici un rôle à la hauteur de son talent. Charismatique, forte et sensible, elle fait des merveilles et brille par elle-même, bien au-delà de la simple étiquette de « nouvelle Adrian » que certains voulaient absolument lui coller.

via GIPHY

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 13 janvier 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires