[Carnet noir] Johnny Hallyday est mort

NEWS | 6 décembre 2017 | Aucun commentaire

Né le 15 juin 1943 à Paris, Jean-Philippe Smet a grandi au milieu des artistes, entre la France et l’Angleterre. Enfant de la balle, il apprend la danse classique puis le violon, avant de se tourner vers la guitare. À 14 ans, il découvre Elvis Presley dans le film Amour frénétique et tombe du même coup amoureux du rock and roll auquel il dédira son existence toute entière. Il ne tardera pas alors à adopter le pseudonyme Johnny Hallyday pour faire carrière…

Bien sûr, Johnny Hallyday, c’est avant tout la musique. La plus grosse star française. L’équivalent bleu-blanc-rouge du King Presley. 1000 titres enregistrés, Une grosse centaine de compositions, 183 tournées en France et ailleurs, 110 millions de disques écoulés, 40 disques d”or, 22 de platine, 5 de diamant. Johnny qui a remporté à 10 reprises une Victoire de la Musique… Mais Johnny était aussi un acteur. Et un bon. Très jeune, en 1955, il tourne dans Les Diaboliques. La première pierre d’une filmographie qui compte une grosse vingtaine de longs-métrages parmi lesquels L’Aventure c’est l’aventure, de Claude Lelouch, L’Homme du Train, de Patrice Leconte, Jean-Philippe, de Laurent Tuel, Vengeance, de Johnny To, et plus récemment Rock’N’Roll, de Guillaume Canet et Chacun sa vie, de Claude Lelouch… Johnny qui a aussi fait du théâtre et joué dans plusieurs séries TV dont la fameuse David Lansky, diffusée à la fin des années 80.

Johnny, Patrice Leconte et Jean Rocheford

Grand cinéphile, Hallyday a toujours eu un pied sur scène et un autre sur les plateaux de tournage. Aussi légitime un micro à la main que devant une caméra, il a finalement réussi à se bâtir une carrière faite du même bois que celle de ses idoles américaines. L’Amérique, celle du rock, d’Elvis et des géants d’Hollywood, qui reconnaissaient d’ailleurs Johnny pour ce qu’il était. Ami de Bruce Willis, de Lenny Kravitz, et bien d’autres, l’idole des jeunes avait aussi une maison sous les palmiers de la Californie et avait par ailleurs joué à Las Vegas comme ceux qui un jour, l’ont poussé à prendre une guitare et à devenir l’immense star qu’il parvint à être.

Généreux, sincère, jamais cynique, Johnny Hallyday a tout le temps fait preuve d’une grande dignité. Y compris ces dernier mois, où la maladie l’avait contraint à s’économiser. Néanmoins, on put le voir sur scène avec les Vieilles Canailles l’été dernier. Jacques Dutronc et Eddy Mitchell qui accompagnèrent ses derniers tours de chant. Toujours droit, Johnny Hallyday a été jusqu’au bout. Un épicurien rock and roll dans l’âme, qui a aussi bien donné dans le rockabilly que dans la variété, dans le thriller que dans la comédie. Un homme de cœur, un père, un géant.

C’est avec une immense peine que nous avons appris ce matin le décès de Johnny Hallyday, à l’âge de 74 ans. La mort qui ne parviendra néanmoins jamais à tuer le mythe, qui peut quant à lui continuer à toucher le cœur des millions de fans. Les hommes de cette trempe sont immortels…

@ Gilles Rolland 

Par Gilles Rolland le 6 décembre 2017

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments