[Carnet noir] Le bodybuilder et acteur Franco Columbu est décédé

NEWS | 30 août 2019 | Aucun commentaire

Né le 7 août 1941 à Ollolai en Sardaigne, Franco Columbu se lance rapidement dans le bodybuilding. S’il soigne les formes, il sait aussi travailler la puissance et participe ainsi à plusieurs compétitions de force athlétique. Il en remporte d’ailleurs beaucoup. Les fans se souviennent de lui en train de porter une voiture ou d’exploser des bouillottes à la seule force de son souffle.

C’est en 1965, à Munich, qu’il rencontre Arnold Schwarzenegger. Poursuivant des buts similaires, les deux hommes se lient très vite d’amitié. Quand Arnold s’envole pour une nouvelle vie aux États-Unis, et s’entraîne sous la supervision de Joe Weider, au légendaire Gold’s Gylm de Venice Beach à Los Angeles, il demande à son mentor de faire venir Franco. Quand Schwarzy se retire de la compétition, après avoir raflé plusieurs titres de Mr. Olympia, Franco prend sa place tout en haut du podium. Il parvient également à gagner à nouveau le titre en 1981, à l’âge de 40 ans. Son quatrième.

Franco et Arnold dans le film Pumping Iron

À la grande époque, Franco pouvait soulever jusqu’à 238 kg au développé couché, 297 kg en squat et 340 kg au soulevé de terre.

Quand il se retire de la compétition, Franco Columbu fait quelques apparitions dans les films d’Arnold (Conan le barbare, Terminator, Running Man..). Par la suite, il devient chiropracteur et publie aussi des ouvrages de référence.

Nous venons d’apprendre le décès de ce grand athlète, aujourd’hui, le 30 août. Franco qui venait de fêter ses 78 ans. Son meilleur ami Arnold a publié sur les réseaux sociaux un hommage très émouvant dont nous vous proposons ici la traduction :

Franco,
Tu m’as entendu dire que je n’aimais pas que les gens me taxent de self-made man. Tu m’a déjà entendu dire que tu étais l’une des raisons pour lesquelles je ne pouvais pas prétendre à cette appellation. Mais je voulais te dire pourquoi.

Dès la minute où on s’est rencontré à Munich, tu es devenu mon partenaire de crime. Nous nous sommes poussés l’un l’autre, nous nous sommes complétés et nous avons ri tout du long. Quand j’ai fini par partir en Amérique, j’étais tout seul. J’avais quitté ma famille, mon pays et laissé toute ma vie derrière moi. Ainsi, quand j’ai demandé à Joe Weider de te faire venir pour t’entraîner avec moi, c’était car je savais que tout ceci ne serait pas pareil sans mon meilleur ami. Je pouvais faire sans argent et sans parents mais je ne pouvais pas me passer de toi.
Je suis aujourd’hui dévasté. Mais je suis également reconnaissant pour ces 54 années d’amitié et de joie que nous avons partagé. Les séries en salle, les parties d’échecs, la maçonnerie, les repas, les blagues, les leçons de vie – Nous avons fait tout cela ensemble. Nous avons grandi et appris et aimé. Ma vie est plus amusante, plus colorée et plus complète grâce à toi.
Tu me manqueras toujours. Mais je sais qu’une part de toi continue à vivre en moi, en Debbie, en Maria et dans les millions de personnes que tu as inspiré à chaque jour de ton existence. Je serai là pour Maria et Debbie, ainsi tu peux te reposer tranquillement. Ne t’inquiète pas.
Je t’aime Franco. Je me souviendrai toute ma vie de la joie que tu as apporté dans mon existence, des conseils que tu m’as donné et de l’étincelle qui n’a jamais disparu de tes yeux. Tu étais mon meilleur ami.
Love, always,

Arnold.

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 30 août 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments