[News Cannes 2013] 66ème Festival de Cannes : un point sur la compétition…

NEWS | 18 mai 2013 | 1 commentaire

Que s’est-il passé sur la Croisette ces derniers jours ? Des films ont été présentés, des stars ont foulé le tapis rouge, il a plu puis il a fait beau, des contrats se sont signés, des bouteilles se sont vidées et un type a tiré avec un pistolet à grenaille chargé à blanc sur le plateau du Grand Journal. À Cannes, la réalité dépasse souvent la fiction, pour le meilleur et pour le pire.

Du côté de la Compétition Officielle, le festival a accueilli à ce jour les films suivants :

Heli-affiche-Cannes-2013

Heli, d’Amat Escalante, avec Andrea Vergara , Armando Espitia, Juan Eduardo Palacios…

Un film qui raconte comment une famille mexicaine bascule dans la violence lorsque la jeune Estela tombe amoureuse d’un policier impliqué dans un détournement de drogue. Plus jeune réalisateur en lice pour la Palme d’Or, Escalante avait déjà secoué la Croisette en 2008, lorsqu’il présentait dans la Sélection Un Certain Regard son film Los Bastardos.

Jeune et Jolie, de François Ozon, avec Marine Vacth, Charlotte Rampling…

Après Dans la Maison, l’année dernière, Ozon présente à Cannes cette histoire sulfureuse d’une jeune fille qui choisit de son plein grès de se prostituer. Un choix qui n’est du ni à l’argent, ni au plaisir… Typique scandale potentiel, le film d’Ozon a pour le moment récolté des impressions très positives et apparaît comme un sérieux concurrent dans la course à la Palme.

Le Passé, d’Asghar Farhadi, avec Bérénice Bejo, Tahar Rahim…

Succédant au succès public et critique Une Séparation, Le Passé voit le retour d’un homme en France, après quatre années passées à Téhéran afin de finaliser la demande de divorce de sa femme. Un homme qui, lors de son bref séjour, se rendra compte des rapports très conflictuels entre son ex-femme et sa fille. Conflit qui cache un lourd secret…

Actuellement en salle, Le Passé a plus ou moins mis tout le monde d’accord. Frahadi fédère toujours et beaucoup voient ici une possible victoire au terme de la compétition.

Tel père, tel fils, de Hirokazu Koreeda, avec Masaharu Fukuyama, Machiko Ono, Yoko Maki…

Long-métrage japonais, Tel père, tel fils raconte comment une famille aisée apprend que leur fils n’est pas vraiment le leur, suite à un échange à la maternité…

Jimmy P. (psychothérapie d’un indien des plaines), d’Arnaud Desplechin, avec Benicio Del Toro, Mathieu Amalric…

Adaptation d’un livre de Georges Devereux, Jimmy P s’intéresse à la relation qui unit un indien, ancien combattant ayant servi en France pendant la Première Guerre Mondiale, souffrant de maux de tête inexpliqués et d’absences, et d’un psychanalyste français, dans un hôpital américain…

Desplechin, habitué des marches cannoises, revient sur la Côte d’Azur avec un film tourné en anglais aux Etats-Unis. Un métrage qui pourrait bien valoir à Benicio Del Toro un nouveau prix d’interprétation après celui reçu pour sa performance dans le diptyque de Soderbergh sur le Che.

La Sélection Un Certain Regard a été quant à elle inaugurée en grande pompe, par Sofia Coppola, Emma Watson et les jeunes comédiens issus de la distribution de The Bling Ring. Un film inspiré d’un fait divers tout ce qu’il y a de plus authentique, relatant les forfaits d’une troupe de jeunes désœuvrés  principalement intéressés par les cambriolages de maisons de stars. L’occasion d’accueillir à nouveau sur le Tapis Rouge, la très distinguée mais désormais plus discrète, Paris Hilton (vu qu’elle fait une apparition dans The Bling Ring).

The-Bling-Ring-Photocall-Cannes-2013

À suivre…

@ Gilles Rolland

 

Par Gilles Rolland le 18 mai 2013

Déposer un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
paulus
paulus
8 années il y a

merci pour tes bandes annonces gilles