[News Cannes 2012] Sean Penn est à Cannes pour Haïti

NEWS | 18 mai 2012 | Aucun commentaire

Il n’est pas rare -et même extrêmement fréquent- de croiser à Cannes des festivaliers peu concernés. Des types ou des nanas complètement à côté de la plaque niveau cinéma, qui ne sont là que pour se trimballer dans les soirées de Jean Roch et pour afficher à la face du monde leurs richesses. On trouve aussi de véritables chasseurs. Appareil photo et carnet de note à portée de mains, ils traquent la star, qu’elle soit mondiale ou plus locale. À la sortie des hôtels comme le Majestic où la foule se presse quasiment 24/24h et aux alentours du Palais des Festivals. Telle est la vie cannoise pendant le Festival. Chacun vaque à ses occupations. Certains sont en vacances, d’autres travaillent. Les acteurs et les réalisateurs présentent leurs films, les producteurs cherchent à les vendre et les journalistes, venus du monde entier, relayent l’ambiance, les ressentis et l’information.

Et puis il y a les gus comme Sean Penn. Aujourd’hui, en ce morne vendredi 18 mai 2012, Sean Penn est sur la Croisette. Il ne vient pas présenter son prochain long-métrage, ni même faire de la figuration sur le tapis rouge. Sean Penn vient pour Haïti. Très impliqué  dans cette noble cause, l’acteur/réalisateur ne fait pas semblant : “Quand je travaille à Haïti, je n’ai pas envie qu’on m’appelle travailleur humanitaire. Parfois, nous sommes à certains endroits à certains moments. Si on n’était pas à leurs cotés, on aurait honte” souligne Penn qui est sur la côte d’Azur à l’occasion de la grande soirée caritative de soutien à Haïti, accompagné du réalisateur Paul Haggis et du mannequin Petra Nemcova. Son but est simple et ne résulte pas d’une démarche opportuniste visant à attirer sur lui les projecteurs :  Nous savons qu’il faut que les enfants aillent à l’école. L’éducation est primordiale, comme la santé. Il faut des infrastructures de base, des routes. La clé pour Haïti est la création d’emplois, emplois qui vont créer une classe moyenne. Et qu’on parte d’Haïti, qu’on y revienne en tant que touriste.

Avis aux amateurs. Si vous êtes dans le coin et que l’envie de faire une bonne action vous chatouille, la soirée est prévue à 20h45 à L’Agora et le prix du ticket d’entrée est fixé à 5000 €.

Sean Penn qui était l’année dernière à Cannes pour présenter This must be the place, le film atypique (et tout à fait recommandable) de Paolo Sorrentino, ainsi que The Tree of Life, de Terrence Malick, reparti avec la Palme d’Or.

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 18 mai 2012

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments