[Critique] TENACIOUS D IN : THE PICK OF DESTINY

STARVIDEOCLUB | 9 février 2012 | Aucun commentaire

Titre original : Tenacious D in : The Pick of Destiny

Rating: ★★★★½
Origine : Etats-Unis
Réalisateur : Liam Lynch
Distribution : Jack Black, Kyle Gass, Meat Loaf, Dave Grohl, Tim Robbins, Ronnie James Dio, Ben Stiller, Troy Gentil, John C. Reilly….
Genre : Comédie/Rock and Roll
Date de sortie : 4 juillet 2007

Le Pitch :
Cherchant à fuir une famille qui ne comprend pas sa passion, le jeune rocker JB va suivre une voie périlleuse, qui le mènera aux sommets du rock, avec son ami KG avec qui il forme le groupe Tenacious D…

La Critique :
Fondé en 1994, le groupe Tenacious D s’était fait connaître grâce à une série télé diffusée entre 1997 et 2000. Une série qui raconte l’histoire fictive de ce groupe bien réel. Il regroupe l’acteur rock n’ roll Jack Black, au chant et le guitariste Kyle Glass, lui aussi acteur à ses heures. Elle fait des deux énergumènes de vrais acteurs/musiciens cultes. En 2001 sort un premier album studio éponyme peu vendu quoiqu’excellent. Au final, c’est en 2003, que Jack Black annonce qu’un long-métrage sur le groupe est en préparation. Ce dernier sortira deux ans plus tard… Voilà pour le contexte.

Le film en soi est un vrai hymne fun et rock n’ roll au sens large. Il regroupe beaucoup de clichés et s’en amuse en les détournant. On suit donc les aventures de JB, qui est l’alter ego de Black et de son fidèle acolyte KG. Les rôles de stars du rock (Meat Loaf, Dio…) apportent une certaine légitimité et une sacrée dose de fun supplémentaire. Le film est généreux, plein d’énergie, les deux complices se faisant visiblement plaisir, tout comme le reste du casting. L’idée d’un film sur un groupe fictif remontant à This is Spinal Tap, il fallait innover. Le long-métrage le fait à travers un scénario faisant la par belle à un mysticisme rock des plus folkloriques, sur lequel repose toute l’intrigue. Les scènes cultes s’enchainent : agression hommage sur un banc, intervention divine de Dio, l’explication loufoque dans le magasin, etc… Les dialogues sont délirants et le doublage français de Black est de très bonne facture, collant parfaitement à son jeu. Voir Dave Grohl jouer le diable n’a évidemment pas de prix, mais les autres intervenants sont aussi très en forme. Ben Stiller en vendeur frappadingue par exemple.

La mise en scène (qui n’est bien sûr pas la chose qui est ici censée nous intéresser le plus…) remplit son office honorablement. C’est avant tout la B.O qui fait saliver, le groupe s’en étant donné à cœur joie. Elle fera d’ailleurs office de deuxième album studio.

En bref, un film culte, malgré son échec au box-office, qui vous fera passer un bon moment. Un film comme on les aime quoi !

@ Sacha Lopez

 

Crédits photos : New Line

Par Sacha Lopez le 9 février 2012

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments