[Critique] L’ESPION QUI M’A LARGUÉE

CRITIQUES | 9 août 2018 | Aucun commentaire
The spy who dumped me

Titre original : The Spy Who Dumped Me

Rating: ★★½☆☆
Origine : États-Unis
Réalisatrice : Susanna Fogel
Distribution : Mila Kunis, Kate McKinnon, Justin Theroux, Gillian Anderson, Sam Heughan, Hasan Minhaj, Ivanna Sakhno, Paul Reiser…
Genre : Comédie/Action
Date de sortie : 8 août 2018

Le Pitch :
Audrey et sa meilleure amie Morgan se retrouvent embarquées dans une aventure à travers l’Europe quand Audrey découvre que son ex-petit-ami est un espion de classe internationale…

La Critique de L’Espion qui m’a larguée :

Si on se fie aux dires de Susanna Fogel, la réalisatrice et co-scénariste de L’Espion qui m’a larguée, son film se situe à la croisée des chemins de la comédie Mes Meilleures Amies et de James Bond. Lequel ? Elle ne précise pas mais quoi qu’il en soit, sur le papier, en effet, c’est à peu près ça. La surprise venant qu’en fait, le long-métrage se montre beaucoup plus méritant du côté James Bond que du côté comédie… Et pas qu’un peu.

Lespion-qui-ma-larguée

Ceci n’est pas Austin Powers 4

Avec son titre que n’aurait pas renié Mike Myers pour un éventuel retour aux affaires d’Austin Powers, L’Espion qui m’a larguée se montre donc plus méritant pour envoyer du bois niveau action que lorsqu’il faut faire rire son auditoire. Merci à Gary Powell, le chef cascadeur et réalisateur de seconde équipe ayant officié avec Steven Spielberg sur Ready Player One mais aussi sur la saga Jason Bourne ou Casino Royale, qui ici, fait bénéficier au film de tout son talent quand il s’agit d’emballer des séquences de poursuites, à pied ou en voiture et moto, ou des bastons à mains nues et autres gun fights. Si cette comédie inoffensive réserve une surprise c’est bien celle-là. Les scènes d’action sont souvent redoutables d’efficacité car bien écrites et bien filmées. Comme cette première séquence qui voit Justin Theroux se défaire d’un paquet de bad guys au fil d’une poursuite effrénée ou encore cette fusillade dans un café à Prague. Sans oublier la course-poursuite en voiture dans les rues de Prague, encore (si on excepte que Kev Adams conduit au début et qu’il joue comme une patate, il est vrai pas aidé par une partition fadasse et prévisible au possible).

Funny or die

Par contre, quand il s’agit de faire marrer ou même ne serait-ce que de proposer une intrigue qui tienne la route, L’Espion qui m’a larguée échoue quasi-systématiquement, se prenant parfois les pieds dans le tapis avec une force qui, d’une certaine façon, force l’admiration. Ainsi, on assiste à un grand nombre de vannes tombant lamentablement à plat, tandis que le récit s’étire inutilement en longueur, enfilant les péripéties au mieux prévisibles, au pire totalement aux fraises. Dommage pour les acteurs, physiquement investis donc mais desservis par des dialogues pas vraiment à la hauteur.
Cela dit, il faut aussi préciser que les acteurs en question ne sortent jamais de leur zone de confort. Mila Kunis par exemple, fait du Mila Kunis et Kate McKinnon fait du Kate McKinnon. L’une joue la fille plutôt prudente et posée et l’autre la dévergondée qui en fait des caisses. Ce qui n’aide pas quand il s’agit d’offrir au spectateur quelque chose d’un peu nouveau. Ce n’est bien sûr pas du tout le cas ici tant cette comédie recycle à peu près tout, y compris ses comédiens donc.
Reste donc quelques gags plutôt amusants, mais bizarrement, ce ne sont jamais ceux mis en avant par la réalisatrice. Plutôt quelques répliques prises ici ou là… C’est peu mais on se console donc avec l’action. De l’action à travers l’Europe. Car oui, L’Espion qui m’a larguée ne se prive pas d’explorer le vieux continent en enfilant là aussi les clichés… Quand ça veut pas, ça veut pas…

En Bref…
Cela aurait pu être bien pire bien sûr (vu la bande-annonce), mais L’Espion qui m’a larguée n’est qu’une comédie très anecdotique qui surprend néanmoins grâce à ses scènes d’action bien rapides et parfois furieuses. Dans le genre, on vous conseille plutôt de voir ou de revoir l’excellent et pour le coup vraiment hilarant, Spy, de Paul Feig, avec Melissa McCarthy, Jason Statham et Jude Law.

@ Gilles Rolland

  Crédits photos : Metropolitan Filmexport

 

Par Gilles Rolland le 9 août 2018

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments