[Critique] THE RHYTHM SECTION

CRITIQUES | 22 avril 2020 | Aucun commentaire
The-Rhythm-Section-poster

Titre original : The Rhythm Section

Rating: ★★½☆☆

Origine : États-Unis

Réalisatrice : Reed Morano

Distribution : Blake Lively, Jude Law, Max Casella, Sterling K. Brown, Daniels Mays, Richard Brake, Geoff Bell, Raza Jaffrey…

Genre : Thriller/Adaptation

Durée : 1h50

Date de sortie : 6 avril 2020 (VOD)

Le Pitch :

Une jeune femme décide de se venger des responsables du crash aérien ayant coûté la vie de sa famille. Elle se rapproche pour cela d’un espion auprès duquel elle suit un entraînement des plus rigoureux…

La Critique de The Rhythm Section :

Réalisatrice de plusieurs épisodes de The Handmaid’s Tale et du film apocalyptique avec Ella Fanning et Peter Dinklage, I Think We’re Alone Now, Reed Morano adapte cette fois le livre de Mark Burnell. Ce dernier s’étant chargé de l’adaptation de son œuvre. Une histoire de vengeance un peu nébuleuse portée par le duo de choc Blake Lively/Jude Law…

Vengeance tardive

Blake Lively, les cheveux courts et la peau abîmée par la drogue, traîne ses guêtres dans les bas-fonds de Londres, incapable de se remettre de la mort de toute sa famille dans un crash aérien. Crash, va-t-elle apprendre, qui est en fait l’œuvre d’une organisation terroriste… Tel est le postulat de The Rythm Section. Un film qui donne ainsi à Blake Lively l’occasion de casser son image, dans la grande tradition du genre, et ainsi d’embrasser des codes plus badass. L’actrice qui constitue la principale raison de regarder ce thriller pour le moins décevant car finalement un peu trop alambiqué et paradoxalement trop mou pour convaincre. Malgré l’investissement sans faille de l’actrice donc, qui visiblement, y croit à fond.

The-Rhythm-Section-Jude-Law

Retour de flamme

La faute à un scénario étrange car assez linéaire mais qui peine aussi à aller à l’essentiel. La vengeance froide de cette jeune femme ne s’avérant ni aussi divertissante ni aussi sauvage que prévu/espéré. Et ce malgré quelques séquences d’action qui démontrent du savoir faire de la réalisatrice. On pense notamment à la belle poursuite en voiture, en plan-séquence ou aux quelques bastons plutôt violentes. Mais c’est bien tout car à côté, l’écriture trop laborieuse plombe méchamment l’ensemble. Pas assez pour faire sombrer The Rhythm Section dans les tréfonds de la nullité mais suffisamment pour faire de lui un thriller assez impersonnel et peu stimulant.

Duo de choc

Heureusement, les acteurs font le job. Blake Lively donc, aussi crédible en jeune femme à la dérive qu’en justicière déterminée ou Jude Law, dont le rôle lui permet de livrer une performance assez âpre qu’il parvient à sublimer malgré encore une fois un scénario assez plat. La présence de Sterling K. Brown (This is us) ou Max Casella (Vinyl) finissant de conférer à l’ensemble un semblant de prestige. Pas de quoi se lever la nuit pour autant. The Rhythm Section se fondant dans la masse, sans jamais parvenir à arriver à la cheville de ses glorieuses références.

En Bref…

Porté par une Blake Lively investie, The Rhythm Section n’arrive néanmoins pas véritablement à taper dans le mille. Reste une ou deux séquences d’action et des acteurs en place. C’est peu…

@ Gilles Rolland

The-Rhythm-Section-Blake-Lively-Jude-Law
Crédits photos : Leonine Distribution
Par Gilles Rolland le 22 avril 2020

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments