[Critique] WEDDING NIGHTMARE

CRITIQUES | 29 août 2019 | Aucun commentaire
Wedding-Nightmare-poster

Titre original : Ready Or Not

Rating: ★★★½☆

Origine : États-Unis

Réalisateurs : Tyler Gillett, Matt Bettinelli-Olpin

Distribution : Samara Weaving, Adam Brody, Mark O’Brien, Henry Czerny, Andie MacDowell, Melanie Scrofano, Kristian Brunn, Elyse Levesque…

Genre : Horreur/Comédie

Durée : 1h36

Date de sortie : 28 août 2019

Le Pitch :

Grace se marie avec Alex. Ce dernier faisant partie d’une illustre famille ayant fait fortune dans les jeux de société. Et justement, c’est à un jeu que la mariée est conviée après les noces. Une simple partie de cache-cache. Ce qu’elle ignore, c’est que cette tradition un peu étrange s’inscrit dans le cadre d’un rituel qui a pour but de la sacrifier avant le lever du jour…

La Critique de Wedding Nightmare :

Les réalisateurs du film d’horreur à sketches Southbound nous convie,t à un mariage pas comme les autres, qui voit la nouvelle épouse être obligée de se planquer dans une immense baraque afin d’échapper à une belle-famille complètement frappadingue, bien décidée à la tuer au nom d’un obscur culte. Un postulat de départ plutôt ludique débouchant sur un pur trip tendu et maîtrisé comme on les aime et logiquement bien plus convainquant que l’essai précédent du duo de cinéastes…

Wedding-Nightmare-cast

La mariée était en rouge

Vous avez vu la bande-annonce ? Et bien Wedding Nightmare est totalement conforme aux attentes. C’est assez rare pour le souligner. Ici, tout est fait pour honorer le concept de base, avec mises à mort bien gore et autres dialogues drôles à l’appui. Le film qui parvient également, et c’est particulièrement important quand on évolue dans un tel genre, à imposer une rythmique elle aussi redoutable d’efficacité, qui permet de garder l’ennui à distance. On compatit donc très vite à la détresse de cette jeune femme dans un premier temps ravie d’enfin trouver sa place dans une famille certes un peu étrange mais néanmoins unie (en apparence) avant de trembler pour elle quand l’étau se referme et que l’effroyable vérité apparaît au grand jour. La bonne idée des réalisateurs étant d’avoir refusé de sombrer dans les clichés et autres gimmicks inhérents aux films uniquement gore et dégueulasses afin de davantage imprimer à leur récit une dynamique plus nuancée que prévu. Le mélange de comédie et d’éléments purement horrifiques faisant ici belle figure, tant les gags s’avèrent non seulement drôles (la plupart du temps) mais aussi parfaits pour contrecarrer l’aspect inquiétant et glauque du récit. Ainsi, alors que d’autres auraient probablement fait d’une telle histoire un truc bien craspec à la Saw, Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin parviennent à tirer leur épingle du jeu sans retenir leurs coups pour autant.

Kill the bride

Au centre de cet étonnant jeu de massacre, la mariée, incarnée par la lumineuse Samara Weaving, remplit pleinement son rôle de proie pas si facile à tuer. La comédienne étant d’ailleurs pour beaucoup dans la réussite de l’ensemble. De tous les plans ou presque, elle porte le film sur ses épaules, donne le ton et se démène, dans le sang, les larmes et la crasse pour donner du corps au scénario. Une performance intense mise en valeur par des seconds rôles souvent savoureux. Seconds rôles garants de l’aspect comique et légèrement pince-sans-rire du long-métrage. Henry Czerny, qui joue le père, est particulièrement bon, tout comme Andie MacDowell, qu’on est bien content de retrouver, à plus forte raison ici dans un rôle à contre-emploi.

Eat the rich

Cerise sur le gâteau, Wedding Nightmare, sous ses airs de série B du samedi soir, cache un petit taquet à destination des élites bouffies de pognon. Une satire certes discrète mais bien présente qui suffit à conférer du fond à l’ensemble. Et la mise en scène ? Elle est parfaitement à la hauteur, notamment grâce à une belle gestion de l’espace et du cadre et à une succession de bonnes idées exploitées avec goût et mesure. Encore une fois, rien de permettait de deviner que les réalisateurs derrière un film aussi fade que Southbound avaient ça en eux mais c’est bien le cas. Une bonne nouvelle pour les amateurs !

En Bref…

Comédie gore méchante, trépidante et ludique, Wedding Nightmare jouit de la présence magnétique de la superbe Samara Weaving. Une actrice investie au centre d’un jeu de massacre très divertissant car suffisamment maîtrisé sur le fond et la forme pour s’extraire avec un certain brio de la masse.

@ Gilles Rolland

Wedding-Nightmare-Samara-Weaving
Crédits photos : Twentieth Century Fox France
Par Gilles Rolland le 29 août 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments