[Dossier] 10 posters de films particulièrement ignobles – Part. 2

DOSSIERS | 24 novembre 2019 | Aucun commentaire
Poster-raté-Chef

On dit toujours qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture. Pas plus qu’il ne faut juger un film à son affiche. C’est d’ailleurs par cet adage que nous terminions l’introduction du premier volet de ce dossier consacré aux affiches de films les plus laides du monde. Mais parfois, tout de même, c’est difficile. Et puis il faut bien reconnaître que dans certains cas, l’affiche toute pourrie annonce effectivement un vieux navet. Même si quelques films extrêmement réussis ont aussi eu droit à des posters plutôt foirés. Ce que notre petit listing maison traduit d’ailleurs plutôt bien. Ici, il y a à boire et à manger. Du blockbuster, du navet, de l’action bis, du Z fauché, de la comédie pas drôle et bien sûr du Steven Seagal !

Chuck, les filles lui disent merci

Logique que l’affiche de l’une des pires comédies de l’histoire, portée par Dane Cook, l’un des pires comédiens du monde, soit aussi l’un des plus moches de tous les temps. Une parodie à la ramasse de la fameuse couverture de Rolling Stone avec Yoko Ono et John Lennon, probablement réalisée sur une version crackée de Photoshop par un stagiaire pété à la bière.

Poster-raté-Charlie-les-filles-lui-disent-merci

Chef

Bon ok, ce n’est pas la version française ni même la version originale mais la version espagnole (ou mexicaine ?). Mais ce n’est pas grave car comment le distributeur a-t-il pu donner son accord pour cette affiche absolument atroce, sur laquelle 5 mannequins et 1 gosse ont posé avant de voir leurs tronches remplacées par celles des acteurs du film ? Le tout très salement il faut le préciser.

Poster-raté-Chef

Mon Voisin le tueur 2

Ici non plus les acteurs du film n’ont bien entendu pas posé ensemble pour l’affiche. Affiche en forme d’atroce collage. On peut notamment apprécier la tronche de Bruce Willis. L’expression d’un gars qui commençait alors (en 2004) à ne plus rien en avoir à foutre de sa carrière. Et si l’affiche est donc très moche, le film lui, est bien bien nul.

Poster-raté-Mon-voisin-le-tueur2

Sniper Special Ops

En toute honnêteté, on aurait presque pu piocher les yeux fermés dans la filmographie récente de Steven Seagal et être certain d’en retirer une immonde bouse. Sur le poster de cet obscur DTV tout moisi, Seagal avance dans le désert, fusil en main. Enfin… Un mec auquel on a collé la tronche renfrognée de Seagal avance dans le désert, fusil en main…

Pire-poster-Sniper-Special-ops

Hit by Lightning

Une affiche extrêmement laide, encore une fois réalisée sous Photoshop par quelqu’un qui ne avait manifestement pas ce qu’il faisait. Affiche dégueulasse pour un film que personne n’a vu.

Pire-poster-Hit-by-LIghtning

Sexy à tout prix !

Un mec tente de reconquérir son ex. Un fille super canon inexplicablement accompagnée de sa copine super laide… Pas aussi laide en tout cas que l’affiche du film. Film totalement passé inaperçu. Ce qui est tout à fait normal.

Pire-poster-The-Hottie-The-Nottie

One Missed Call

Remake de La Mort en ligne réalisé par notre Éric Valette national, One Missed Call s’est tapé une affiche incroyablement laide avec la tronche d’un personnage qui arbore l’expression de celui qui vient d’entrer dans un ascenseur où quelqu’un a pété.

Pire-poster-One-missed-Call

The Passenger

Alors que le poster français joue la carte de la sobriété, celle-ci n’hésite pas en transformer Liam Neeson en une sorte de nouveau Casey Riback, le héros de Piège à Grande Vitesse campé par Steven Seagal. Il suffit de voir l’affiche de ce dernier pour faire le rapprochement. Sinon, ici, rien ne va ! Alors que la position de Neeson ainsi que les étincelles semblent indiquer que le train est en marche, l’arrière-plan suggère quant à lui qu’il est déjà à l’arrêt…

PIre-Poster-The-Commuter

L’Échange

Un très beau film, poignant, réalisé et interprété à la perfection. L’affiche, ou plutôt l’une des affiches, semble par contre raconter l’histoire d’une femme qui toise de haut son enfant lilliputien. Étrange…

Pire-poster-l'échange

La Fureur du Juste

Des affiches comme celle-là, les années 80 en ont engendré des tonnes. Alors pourquoi celle-là et pas une autre ? Pour la tronche de Chuck Norris qui semble étrangement jurer avec son corps et pour cet assemblage bien hideux de captures d’écran et d’explosions.

Pire-poster-la-fureur-du-juste

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 24 novembre 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments