[Trailer] Bloodshot : Vin Diesel est indestructible

NEWS | 21 octobre 2019 | Aucun commentaire

Ray Garrison, un ancien soldat, se voit doté de super-pouvoirs à la suite d’une injection massive de nanites dans son sang. Utilisé en tant que tueur à gage, il finit un jour par découvrir la vérité et cherche alors à se venger…

Adapté du comic book éponyme, Bloodshot peut s’entrevoir comme la première tentative de Vin Diesel d’imposer un nouveau personnage fort, alors que se profile la fin de Fast & Furious, la seule véritable saga qui lui a permis ces dernières années de remporter un certain succès. Saga dont il est malgré tout en train de se faire écarter, au profit notamment de Dwayne Johnson, qui était cet été, en tête d’affiche, avec Jason Statham, du spin-off Hobbs & Shaw. Si Diesel peut aussi toujours compter sur les fans de Riddick pour tenter de se refaire une santé une fois que Dom Toretto aura définitivement garé la voiture, il semble pour lui utile de chercher une ou plusieurs alternatives, tant la saga initié par Pitch Black en 2000 s’est également pas mal essoufflée (son implication dans le Marvel Cinematic Universe, où il prête sa voix à Groot, ne compte pas).

Revoici donc ce bon vieux bourrin de Vin dans la peau d’un super soldat à la recherche d’une mémoire sans cesse effacée par des méchants sans scrupules. Une sorte d’Universal Soldier sans les cheveux, ni Van Damme ou Lundgren, porté par un acteur en quête d’une nouvelle franchise lucrative. Deadshot qui se dévoile aujourd’hui dans un trailer certes rythmé et violent mais pas vraiment enthousiasmant pour autant. Car la vision de cette bande-annonce s’accompagne d’une méchante impression de déjà vu, douchant presque les espoirs d’assister à quelque chose d’un tant soit peu neuf. Espérons au moins que le spectacle soit efficace et que Vin Diesel ne se contente pas de mollement remixer le personnage qu’il s’évertue à jouer dans tous les blockbusters dans lesquels il s’implique. Mais pour ce denier point, rien n’est moins sûr.

Vin Diesel qui pourra compter ici sur Guy Pearce, Eiza Gonzalez, Sam Heughan et Toby Kebbell pour l’épauler. La réalisation étant assurée par un certain Dave Wilson, qui fait par ailleurs ses débuts.

En salle le 4 mars 2020.

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 21 octobre 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments