[CRITIQUE SÉRIE] POLAR PARK

SÉRIES | 6 janvier 2024 | 1 commentaire
polar park

Rating: ★★★★☆

Origine : France

Créateur : Gérald Hustache-Mathieu

Distribution: Jean-Paul Rouve, Claire Romain, Firmine Richard, Guillame Gouix…

Genre : Thriller/Comédie

Diffusion en France : ARTE.tv

Nombre d’épisodes : 6

Le Pitch :

En visite dans le village le plus froid de France, Mouthe, David Rousseau, écrivain à succès est à un tournant de sa vie. En manque d’inspiration et en quête d’identité, le romancier se retrouve rapidement au cœur d’une affaire de meurtres en séries inspirés en partie de ses romans.

La Critique de Polar Park :

Plus de dix ans après l’excellent Poupoupidou, Gérald Hustache-Mathieu ressort David Rousseau du placard pour le renvoyer mener une nouvelle enquête à Mouthe. Adaptation libre de son long métrage, on retrouve dans Polar Park tous les codes de la série policière, avec six épisodes ultra référencés et rondement menés. Déjà dans le rôle de l’auteur en rade d’imagination, Jean-Paul Rouve reprend du service avec à ses côtés une ribambelle de nouveaux personnages pas piqués des hannetons. Sans prise de tête, et avec une facilité déconcertante, la mini-série se dévore en un rien de temps et s’impose de par son écriture et sa réalisation comme une des plus belles réussites du petit écran cette année.

Faux Semblants

Un policier pas dégourdi qui enquête dans la neige, big up à Fargo et son premier produit dérivé. Une affaire complexe qui se déroule de plus dans une ville boisée et son café point de rencontres, big up à Twin Peaks. Rajoutez à cela un peu de chamanisme et l’association de personnalités diamétralement opposées, big up à True Detective, acte 1 & 2. Arrêtons les comparaisons et posons sur le champ la question qui fâche : Polar Park est-il une pâle copie d’un mix entre films et séries policières cultes ? Réponse B : Non ! Alors oui, y a du tribute à gogos, mais au final, Polar Park se fait une petite place au coin du feu, et ce notamment grâce aux individus qui le compose et son haletant scénario.

Polar Park Rouve
Jean-Paul Rouve dans Polar Park. Tous droits réservés : Arte

Les deux font la paire

Burlesque à souhait, big up à O.V.N.I.S, le duo Jean-Paul Rouve / Guillaume Gouix fonctionne à merveille. Et si l’on ne présente plus l’ancien Robin des Bois, tiré une nouvelle fois à quatre épingles dans une botte de foin, nous nous attarderons plus longtemps sur son acolyte. Formidable dans Les Revenants, hallucinant dans Les particules élémentaires, que dire de l’interprétation de l’adjudant Louvetot ? Pas grand-chose, car caché derrière son inimitable « droopy face », le Provencial rayonne une fois encore dans notre télévision. Soit dit en passant, il en est de même sur grand écran, avec probablement ici l’un des acteurs les plus sous côtés du circuit.

Un hair de famille

Les têtes d’affiche c’est fait, du coup place à la constellation de seconds rôles de Polar Park, et là, Gérald Hustache-Mathieu nous a gâté. Étoile la plus brillante du lot, India Hair, découverte dans Des gens biens, autre série immanquable du Replay d’ARTE, sa performance est dantesque, no spoil. Autre sensation du second plan, Pierre Lottin, jusqu’ici connu du grand public comme l’un des gamins attardés des Tuche, est jubilatoire à souhait. Utiliser des acteurs à contre-emploi et les faire se transcender, la marque des grands réalisateurs. Additionnez à cela une écriture de scénario captivante, décalée mais jamais trop loin pour garder une tension réellement palpable tout du long, vous obtenez tout en humilité un nouveau classique du genre là où nombre de prédécesseurs ont terminé dans le cartons « Déjà vu ».

Polar Park Moisset
Soliane Moisset dans Polar Park. Tous droits réservés : Arte

En Bref …

Débarqué à l’improviste dans le paysage télévisuel pré-hivernal, Polar Park s’avère être une vraie bonne surprise. Débordante de clins d’œil aux incontournables productions du genre passées, la mini-série policière de Gérald Hustache-Mathieu évite le copier-coller qui lui tendait les bras, tirant son épingle du jeu macabre proposé grâce à des acteurs bien inspirés, et un scénario capilotracté mais pas trop.

@ Mathieu Laforgue

Polar Park série
Guillaume Gouix dans Polar Park. Tous droits réservés : Arte
Par Mathieu Laforgue le 6 janvier 2024

Déposer un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Karl
Karl
24 jours il y a

Une belle surprise.