[Critique] HOT PURSUIT

CRITIQUES | 7 janvier 2016 | Aucun commentaire
Hot-Pursuit-poster

Titre original : Hot Pursuit

Rating: ★★★☆☆
Origine : États-Unis
Réalisateur : Anne Fletcher
Distribution : Reese Witherspoon, Sofia Vergara, Matthew Del Negro, Michael Mosley, Rob Kazinsky…
Genre : Comédie/Action
Date de sortie : 6 janvier 2016 (DTV)

Le Pitch :
Une policière accro au protocole est chargée de conduire au tribunal la femme d’un trafiquant de drogue pour qu’elle témoigne dans un important procès. Pourchassées par des tueurs et des flics ripoux, les deux femmes se lancent dans une cavale à l’issue incertaine…

La Critique :
Pas de sortie au cinéma pour le road movie de Reese Witherspoon et de Sofia Vergara malgré la côte de la première, qui l’année dernière nous avait franchement impressionné dans Wild, et la popularité de la seconde, qui reste connue pour son rôle dans la série Modern Family. Une décision toujours un peu étrange quand elle concerne un film porté par un ou plusieurs grands noms, mais relativement logique au regard de la condition assez modeste du spectacle. Ce qu’il faut comprendre, c’est que Hot Pursuit surfe finalement assez confortablement sur les ressorts de L’Arme Fatale, en mettant côte à côte deux personnages que tout oppose et qui, à la fin, nous le savons tous, vont s’entendre. Le fait de retrouver, à la barre, la réalisatrice du sympathique mais balisé 27 Robes, confirmant le statut un petit peu anecdotique de Hot Pursuit et expliquant donc en grande partie le désir de ne pas prendre de risque en le projetant dans les multiplexes.

Hot-Pursuit-Reese-Witherspoon-Sofia-Vergara.2

Cela dit, rien de déshonorant ici. Hot Pursuit est un pur film américain avec tout ce que cela sous-entend. Prévisible, il fait également montre d’une énergie et d’une bonne humeur constantes, qui en font un pur divertissement populaire. Et si il ne s’envole jamais vraiment vers des sommets (la faute à une absence d’audace au niveau du script notamment), il ne tombe pas non plus dans les tréfonds d’une nullité crasse.
En première ligne, Reese Witherspoon se débat avec toute la générosité et la simplicité qui la caractérisent et prouve que si certains de ses récents rôles (dans Wild ou dans Mud) s’inscrivaient plutôt dans un registre dramatique, qu’elle n’a rien perdu de sa capacité à jouer à fond la carte de l’humour. Faisant preuve d’une belle auto-dérision, bien qu’un peu surfaite (on veut globalement nous faire croire qu’elle est moche, à côté de la bombe latine Sofia Vergara, ce qui relève presque de la science-fiction), la comédienne retrouve un personnage proche de ceux qu’elle interprétait dans La Revanche d’une Blonde ou Fashion Victim. Non pas qu’ils se ressemblent, mais disons qu’ils s’inscrivent tous dans une démarche légère et contribuent à caractériser l’ensemble du spectacle.
En face, Sofia Vergara fait exactement ce que l’on attend d’elle. Pas vraiment connue pour avoir pris de quelconques risques jusqu’ici, l’actrice retrouve plus ou moins le même personnage que dans Modern Family et en fait des tonnes. Oui, elle le fait bien, mais non, ce n’est pas grâce à elle que Hot Pursuit reste un film recommandable, si tant est que l’on goûte à ce genre de fiction légère sans prétention.

Il est évident que Resse Witherspoon et Sofia Vergara offrent tout son sel au long-métrage. Pour le reste, tout le cahier des charges y passe : des poursuites, des gags plus ou moins drôles, des quiproquos, de l’action… Pas de message (ce n’est le but), pas de profondeur particulière, une écriture dynamique qui n’hésite pas à en faire trop et un dénouement téléphoné. À priori, pas de quoi se lever la nuit. Mais Hot Pursuit est court et le fait qu’il ne perde jamais son temps en digressions inutiles et aille directement au but sans affirmer révolutionner quoi que ce soit, lui permet de tirer son épingle du jeu.
Pour résumer, on peut affirmer sans avoir peur de se tromper, que le film propose exactement ce que sa bande-annonce, son pitch et son affiche promettent. Ni plus ni moins.

@ Gilles Rolland

Hot-Pursuit-Reese-Witherspoon-Sofia-Vergara  Crédits photos : Warner Bros.

Par Gilles Rolland le 7 janvier 2016

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments