[Dossier] Ridley Scott : ses 10 meilleurs films

DOSSIERS | 14 mai 2017 | Aucun commentaire
ridley-scott

Il fait partie des derniers grands d’Hollywood. Plus sérieux que son regretté frère, le génial Tony Scott, qui était plus enclin à livrer des films rock and roll, furieux et décomplexés, Ridley Scott suit, depuis le début de sa carrière, un plan qui aujourd’hui, alors qu’il s’apprête à fêter ses 80 ans et qu’il revient à la saga Alien, prend tout son sens. La sortie en salle d‘Alien : Covenant est l’occasion de dresser un listing de ses 10 meilleurs films…

1 – Alien, le Huitième Passager (1979)

L’Alpha et l’Omega du film d’horreur spatial. Souvent imité, jamais égalé. Une œuvre formellement impressionnante, portée par une mise en scène ambitieuse.

via GIPHY

2 – Blade Runner (1982)

Un autre mètre-étalon. En état de grâce, Scott fait à nouveau des merveilles et signe un chef-d’œuvre intemporel qui n’en finira pas d’inspirer les générations futures. Indépassable ? Réponse prochainement avec Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve.

via GIPHY

3 – Gladiator (2000)

Ridley Scott réinvente le péplum et écrit l’une des plus belles pages du cinéma hollywoodien, convoquant les vieilles recettes chères à Cecil D. DeMille et William Wyler tout en regardant vers l’avenir. Furieux, galvanisant, grandiose et parfaitement calibré.

via GIPHY

4 – Prometheus (2012)

L’un des grands films incompris de Scott, qui développe la mythologie d’Alien pour livrer un pamphlet philosophie de science-fiction non seulement passionnant, mais aussi visuellement sublime. Un partition classieuse, aux multiples ramifications pour une œuvre tellement ambitieuse, qu’elle n’en finit plus de déchirer les amateurs.

via GIPHY

5 – Alien : Covenant (2017)

Avec Covenant, Scott poursuit la réflexion entamée avec Prometheus et rattache les wagons avec l’horreur et le suspense d’Alien. Tour de force à l’ambition rare.

via GIPHY

6 – La Chute du Faucon Noir (2002)

L’un des meilleurs films de guerre des années 2000. Tout simplement.

via GIPHY

7 – Thelma et Louise (1991)

Un film culte. Un road trip à la fois drôle et dramatique, qui a posé les bases d’un genre qui ne s’en est jamais vraiment remis.

via GIPHY

8 – Black Rain (1989)

Scott marque la fin des années 80 avec ce thriller pur et dur baigné dans une ambiance poisseuse et porté par un Michael Douglas complètement investi.

via GIPHY

9 – Les Associés (2003)

Une pépite méconnue de la filmographie de Ridley Scott dans laquelle Nicolas Cage livre l’une de ses meilleures performances. Un film tragi-comique surprenant, passionnant et tendre.

via GIPHY

10 – Cartel (2013)

L’autre grand incompris de la filmographie du cinéaste. Dur, complexe, sulfureux et complètement maîtrisé, Cartel est un grand film qui s’approprie des codes bien connus tout en redéfinissant sans avoir l’air de le faire tout un genre.

via GIPHY

Sans oublier Seul sur MarsLes Duellistes, Legend, Lame de Fond, Kingdom Of Heaven, American Gangster, Exodus : Gods and Kings

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 14 mai 2017

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments