[Dossier] 5 séries à voir absolument dont on ne parle pas assez

DOSSIERS | 17 novembre 2019 | Aucun commentaire
La-méthode-kominsky-poster

Aujourd’hui, les séries sont légion. La profusion de plateformes ayant entraîné une surproduction de shows. Forcément dans le lot, tous ne récoltent pas les suffrages du public et certains, sans bien souvent avoir eu la chance de faire leurs preuves, sont purement et simplement annulés. Plusieurs centaines de séries sont diffusées tous les ans et pourtant, l’impression que l’on parle toujours des mêmes est particulièrement présente. Game of Thrones, Stranger Things, Mindhunter, The Handmaid’s Tale, The Walking Dead et après ? Voici donc une petite sélection de séries à voir. Des séries qui ne trustent pas les gros titres des sites, spécialisées ou non, mais qui ont pourtant su s’imposer chez celles et ceux qui leur ont laissé une chance. Des œuvres tour à tour drôles et/ou tragiques, intelligentes et pertinentes, terminées ou en cours de diffusion, à regarder sans tarder…

La Méthode Kominsky

De quoi ça parle ?

Le quotidien de Sandy Kominsky, un acteur de seconde zone devenu professeur d’art dramatique et de son meilleur ami, Norman Newlander, un influent agent d’acteurs, dans le Los Angeles de la fin des années 2010…

Pourquoi il faut regarder…

Lancée en 2018 sur Netflix par Chuck Lorre, l’homme de The Big Bang Theory et Mon Oncle Charlie, La Méthode Kominsky profite de l’extraordinaire complicité de Michael Douglas et Alan Arkin. Michael Douglas qui fait ici preuve d’un extraordinaire sens de l’autodérision alors que le second s’avère aussi drôle que touchant. Si on rajoute à cela les différents clins d’œil adressés aux fans, notamment via les caméos de Danny De Vito et Kathleen Turner (qui ont tous les deux partagé l’affiche avec Douglas), la coupe est pleine. De quoi faire des deux saisons de cette formidable saison des incontournables.

Sur Netflix (2 saisons, en cours de production).

La-méthode-Kominsky
Crédits photos : Netflix

Derry Girls

De quoi ça parle ?

Au début des années 90, dans une Irlande du Nord en plein conflit, des adolescentes tentent de mener une vie normale…

Pourquoi il faut regarder…

Portée par Lisa McGee, qui s’est largement inspirée de sa propre jeunesse pour écrire le scénario, Derry Girls réussit l’exploit de se montrer drôle, impertinente et émouvante. L’idée de génie étant d’avoir fait de ces jeunes filles principalement intéressées par les garçons des résistantes malgré elles face à la violence inhérente à l’histoire de leur pays. Derry Girls qui est de plus filmée à Londonderry et à Belfast. Ce qui change mine de rien pas de mal de choses au niveau de l’ambiance et de la tonalité. Une vraie bouffée d’air frais !

Sur Netflix (2 saisons, en cours de production).

Derry-girls
Crédits photos : Netflix

The Deuce

De quoi ça parle ?

Dans les années 70 à New York, sur la 42ème rue, la faune de Times Square tente de survivre tant bien que mal…

Pourquoi il faut regarder…

Souvent décrite comme une chronique sur l’avènement du porno américain dans le New York des 70’s, la série de David Simon et George Pelecanos, les créateurs de The Wire, est bien plus que cela. État des lieux d’un pays plein de contradictions, étude de mœurs, chronique sur les bouleversements ayant agité New York , tragédie urbaine ou encore brillante radiographie de la face obscure du rêve américain, The Deuce est tout simplement l’une des plus exceptionnelles séries de ces 20 dernières années. Dommage qu’elle n’ait pas fait autant de vagues que Les Sopranos ou que The Wire en leur temps…

Sur OCS (3 saisons, série terminée).

The-Deuce
Crédits photos : HBO/OCS

Succession

De quoi ça parle ?

Logan Roy, un magnat des médias, s’apprête à élire son successeur. Dans les rangs, deux de ses trois fils et sa fille. Autant de prétendants pour le trône d’un homme qui pourtant, ne semble pas prêt à laisser sa place…

Pourquoi il faut regarder…

Produite par Adam McKay et Will Ferrell, Succession est une tragédie familiale au sens le plus shakespearien du terme. Une sorte de déclinaison d’American Psycho sans les meurtres. Une chronique mordante, cynique, immorale et viscérale qui ose beaucoup de choses pour donner du corps à son propos. Une vision franche, directe, parfois perturbante du pouvoir et de ses conséquences sur ceux qui le détiennent mais aussi sur ceux qui le subissent. À ranger aux côtés de The Big Short et Vice, les deux derniers films d’Adam McKay.

Sur OCS (2 saisons, en cours de production).

Succession-banner
Crédits photos : HBO/OCS

GLOW

De quoi ça parle ?

Dans les années 80, un producteur de télévision monte une équipe de catcheuses avec pour objectif de créer une émission à succès. Le problème étant que pratiquement toutes celles qui répondent à son annonce ne sont jamais montées sur un ring…

Pourquoi il faut regarder…

Parce que c’est à la fois drôle et émouvant mais pas seulement. Pour les actrices aussi, toutes exceptionnelles, à commencer par Alison Brie et Betty Gilpin mais aussi pour Marc Maron. Pour le scénario aussi, parfaitement dosé, qui met en valeur des personnages forts, différents et attachants. Pour l’ambiance années 80, magnifiquement exploitée et bien sûr pour le catch, ici utilisé comme une métaphore de la vie. GLOW qui en trois saisons (une quatrième est dans les tuyaux pour 2020), n’a de plus jamais flanché.

Sur Netflix (3 saisons, en cours de production).

glow-poster
Crédits photos : Netflix

@ Gilles Rolland

Par Gilles Rolland le 17 novembre 2019

Déposer un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments